La Jaguar XE SV Project 8 se teste sur circuit !

Jaguar a confié le soin aux pilotes Andy Wallace et Davy Jones, vainqueurs notamment des 24h du Mans en 1988, de tester la nouvelle XE SV Project 8 sur circuit.

Récemment, Jaguar a annoncé avoir amélioré sa XE SV Project 8. Sacrée berline la plus rapide du monde sur le circuit du Nürburgring en novembre dernier, l'auto, qui doit être commercialisée dans le courant de l'été, profite désormais de ressorts d'amortisseurs et de supports moteur raffermis mais aussi de freins retravaillés. Entre autres...

Cette nouvelle mouture, en phase finale de développement, vient d'être testée sur le circuit de Goodwood, en Angleterre, par les pilotes Jaguar Andy Wallace et Davy Jones, vainqueurs notamment des 24h du Mans en 1988 (au volant de la Jaguar XJR-9). Et à l'issue de leurs tours de piste, les deux compères ont jugé l'auto "époustouflante".

"La meilleure Jaguar de circuit"

"La plupart des voitures de production sont très décevantes, mais la XE SV Project 8 est vraiment différente. La façon dont elle a été transformée pour en faire une vraie voiture de course est absolument stupéfiante. Les ondulations de Goodwood ne la perturbent pas, elle se plaque au sol et paraît parfaitement à l’aise, et vous pouvez donc accélérer plus tôt. Elle inspire immédiatement confiance", a déclaré Andy Wallace.

"Il s’agit certainement de la meilleure Jaguar de circuit que j’ai jamais conduite depuis les prototypes Jaguar des années 80 et 90", a renchéri l'Américain Davy Jones. "Il n’y a aucun roulis, une tenue de route et un freinage incroyables. En entrée de virage, elle se place immédiatement, puis quand vous accélérez, elle s’élance pour en sortir".

Découvrez l'essai de la Jaguar XE SV Project 8 en vidéo.

Seulement 300 exemplaires

Animé par un V8 5L à compresseur développant 600 ch et 700 Nm de couple (3,7 secondes sur le 0 à 100 km/h), le félin britannique doit encore être testé sur quelques-uns des circuits les plus exigeants de la planète, notamment à Portimão au Portugal, Motorland Aragon en Espagne et Laguna Seca aux Etats-Unis.

Sa production, limitée à seulement 300 exemplaires, doit elle débuter en juin prochain. Mise à prix de la bête : 183.500€.

Photo de Mathieu Demeule

posté par :
Mathieu Demeule

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 14 mai 2018 à 19:23 ZOUL dit : C'est une berline avec un très bon aérodynamique comme un GT3 & GT3RS & GT2RS de chez Porsche

lundi 14 mai 2018 à 17:43 Michal 16 dit : Je ne vois toujours pas ce véhicule comme une Berline de Série. Déjà 300 exemplaires c’est tellement loin d’un véhicule de série comme une Giulia QV, M3 ou M4... Des siège avant en fibre de carbone, ok, mais cet aileron, des voies/ailes élargies à ce point, l’absence de siège arrière sur une 5 portes et l’arceau... ce n’est plus une Berline...