F1 - Vettel disculpe Pirelli après Barcelone

F1 - Vettel assure que Pirelli n'est pas à l'origine des soucis de Ferrari

Sebastian Vettel pense que les problèmes de Ferrari auraient été « pires » si Pirelli n'avait pas apporté des pneus moins épais.

Comment expliquer l'énorme avantage de Lewis Hamilton et Mercedes au Grand Prix d'Espagne ? La différence s'est en grande partie faite dans la gestion des pneus. Ferrari n'arrivait pas à les faire tenir dans la durée, contrairement à la plupart des équipes. Sebastian Vettel a perdu la deuxième place à cause d'un deuxième arrêt et après la course, il a assuré que ce n'était pas un choix stratégique mais une nécessité, en raison de l'état de ses pneus.

Un élément mis en avant a été les pneus différents utilisés à Barcelone, et que l'on reverra au Paul Ricard et à Silverstone. Ces trois pistes ont été resurfacées cette année. La dégradation des pneus est donc en théorie plus faible et le pneu garde plus de gomme, ce qui peut mener à des surchauffes. Pirelli a donc apporté des pneus moins épais. Pendant les essais hivernaux, Mercedes aurait eu énormément de blistering, des cloques qui se forment sur la surface du pneu, et c'est suite à une demande de l'équipe allemande que Pirelli aurait modifié les pneus.

Vettel assure cependant que ce n'est pas l'origine des problèmes de Ferrari. Mardi, il était encore en piste à Barcelone, avec les pneus « classiques », et il a constaté que la dégradation était encore plus rapide.

« Nous avons vu que si nous avions eu les pneus normaux dimanche, cela aurait probablement été pire, donc c’était le bon choix (de la part de Pirelli), » a déclaré l’Allemand à ESPN. « C’est de notre faute si nous n’avons pas fait tenir les pneus aussi longtemps que les autres. »

Les essais ont été utiles

Les essais de Barcelone viennent au bon moment pour Ferrari. Vettel juge positif d'avoir pu faire des comparaisons juste après la déconvenue du Grand Prix d'Espagne et il espère que des solutions ont été trouvées.

« C’est bien d’avoir les essais pour faire des comparaisons, et je pense que nous avons de bonnes idées, » souligne-t-il. « Maintenant, il faut les mettre en oeuvre. Après un week-end difficile, où nous n’étions pas assez rapides, et où nous avions surtout du mal à faire tenir les pneus, ce qui est lié, c’est bien d’avoir la possibilité de tout revoir. »

« De l’extérieur, il semble que (Mercedes) a eu un meilleur week-end, sans gros soucis, mais nous devons regarder de notre côté, nous concentrer sur notre voiture et nos problèmes, pour en ressortir plus forts. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

vendredi 18 mai 2018 à 20:54 MANFRED91 dit : Il ne faut pas confondre tricherie et exploitation du règlement. Mercedes avait été attaqué pareillement pour l’itilisat D’un mélange huile « spéciale » et essence à fort taux d’octane mais la bombe à fait pschitt.

vendredi 18 mai 2018 à 20:46 MANFRED91 dit : Calomnies sur la Scuderia avec comme d’habitude zéro preuve et 100% rumeurs !

jeudi 17 mai 2018 à 17:37 aimx04 dit : tu as eu ton info ou ???

jeudi 17 mai 2018 à 13:07 CarCircus dit : Ferrari soupçonné de tricherie en qualifications, voilà donc la raison du sursaut de Vettel, 20 chevaux, c'est énorme à ce niveau sur un tour, c'est pour ça qu'ils ce font tout petits et n'accusent personne pour la mauvaise performance de Barcelone, mais une enquête est en cours, alors :-?...