F1 - Alonso impatient de retrouver Monaco

F1 - Alonso est heureux de faire son retour à Monaco

Fernando Alonso est heureux de faire son retour à Monaco, après un an d'absence. Il espère profiter de conditions de course particulières.

Fernando Alonso a manqué le Grand Prix de Monaco l'an dernier, pour disputer les 500 miles d'Indianapolis. Le double champion du monde est impatient de faire son retour sur ce circuit si particulier ce week-end.

« C'est vraiment génial de retrouver Monaco après une petite pause l'an dernier ! » indique Alonso. « J'ai évidemment adoré l'expérience d'Indianapolis, mais Monaco est également un lieu vraiment spécial, et c'est facile de comprendre pourquoi ce Grand Prix est si célèbre. »

« C'est l'un des circuits les plus techniques de l'année, en raison du talent et de la concentration nécessaires, tour après tour, 78 fois, tout en négociant le trafic, la stratégie, la météo et tout ce qu'il peut passer dans cette course folle. »

« Je suis impatient de reprendre la piste là-bas, pour la première fois depuis deux ans, et de voir le niveau de notre voiture. Evidemment, nous connaissons les limites de notre package, et une telle piste nécessite des réglages absoluement uniques par rapport à toutes les autres au calendrier, mais c'est à tout le monde de s'adapter et d'exploiter au mieux son matériel. »

Alonso espère profiter de l'incertitude de Monaco

Fernando Alonso espère que McLaren sera bien placée à Monaco. Il espère aussi que le climat d'incertitude autour de cette course pourra lui bénéficier.

« Monaco est le genre de circuit qui a tendance à niveler un peu les performances et c'est un peu une inconnue, » explique l'Espagnol. « Comme on l'a vu en Espagne, bien se qualifier ne veut pas dire qu'on évitera des événements qui peuvent tout changer. Donc nous devons tout optimiser samedi, puis nous battre dimanche et prendre le plus de points possible. »

Eric Boullier estime que voir l'arrivée peut suffire à décrocher un bon résultat : « Cela va sans dire, la fiabilité compte énormément à Monaco, et vu qu'il se passe souvent beaucoup de choses, finir la course avec les deux voitures intactes est la première étape, » estime le responsable de la compétition de McLaren. « Concernant les points, tout peut arriver et nous allons nous battre, comme toujours. Avec la fiabilité, une bonne stratégie et deux pilotes qui connaissent bien la piste, tout est possible. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez