F1 - Pirelli devrait simplifier les noms des pneus

F1 - Pirelli devrait totalement revoir les noms des pneus en 2019

Pirelli devrait simplifier les noms des types de pneus en 2019, pour avoir des durs, des médiums et des tendres à chaque course.

Année après année, la gamme de pneus de Pirelli s'est enrichie. Il y a désormais sept types, même s'il n'y en a que six qui seront utilisés cette année. Pirelli propose trois types de pneus à chaque épreuve et il est parfois difficile de décrypter la dénomination et les couleurs des pneus.

Il n'y a pas de problème particulier quand Pirelli apporte les durs (bleus), les médiums (blancs) et les tendres (jaunes), mais ce week-end à Monaco, les pilotes ont les super-tendres (rouges), les ultra-tendres (violets) et les hyper-tendres (roses).

Selon les sélections, les super-tendres peuvent être les pneus les plus tendres du week-end, ce qui était le cas à Barcelone. Mais ce week-end, ces pneus sont les plus durs du week-end. Vous êtes perdus ? La F1 a conscience de cette complexité et elle a demandé à Pirelli de simplifier les dénominations en 2019.

« La FOM et la FIA nous ont demandé de les appeler simplement "durs", "médiums" et "tendres", avec trois couleurs, » a expliqué Mario Isola, le responsable de la compétition automobile de Pirelli, à Crash.net. « Les mêmes couleurs, les mêmes noms à toutes les courses. »

Peu de choses changeront pour Pirelli

Cette simplification dans la dénomination ne devrait rien changer aux sélections de Pirelli, qui communiquera toujours les différences entre les pneus avant les courses.

« Evidemment, il y aurait des types de pneus différents parce que nous ne pouvons pas apporter les mêmes pneus à Silverstone, Monaco et Suzuka, » souligne Isola. « Disons qu’à un deuxième niveau, nous aurions (des pneus) A, B, C, D, F, ou autre chose, et nous vous dirons que pour une course, les pneus durs sont les B et les médiums les D. »

Un pneu « B » pourra donc être nommé « dur » ou « médium » selon les courses. Changer sa couleur, pour que les durs soient toujours de la même couleur, ne sera pas un problème : « Nous produisons une série de pneus pour chaque course, pour être sûrs que tous les pneus viennent du même cycle de production, qu’ils sont identiques, etc, » précise Isola. « Donc mettre du violet, du jaune ou une autre couleur n’est pas un gros souci. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez