Dodge : l'ultime Challenger Demon sort d'usine !

VIDEO. Dodge a assemblé le dernier exemplaire de la spectaculaire Challenger SRT Demon.

Une année de production et 3.300 exemplaires (3.000 pour les USA, 300 pour le Canada), pas un de plus, c'est ce que Dodge avait annoncé en 2017 lors de la présentation de la Challenger SRT Demon. La dernière de la série vient de quitter l'usine FCA de Brampton dans l'Ontario, au Canada. Découvrez son assemblage en vidéo.

Une fois sortie des ateliers, cette Demon est partie vers d'autres installations pour recevoir ses derniers détails de finition : pneus et jantes spécifiques, logos, plaque numérotée et peinture rouge "Viper Red".

Bientôt aux enchères

Si cette Demon noire s'apprête à changer de couleur, c'est pour être mise aux enchères avec l'ultime Dodge Viper, de même couleur, sortie d'usine en août 2017. Le lot réunissant les deux autos sera à prendre lors de la vente Northeast de Barrett-Jackson qui se tiendra du 20 au 23 juin prochains à Uncasville dans le Connecticut aux Etats-Unis. L'argent ainsi récolté sera reversé à l'organisation caritative United Way.

Pour rappel, cette version hors-norme de la Challenger est animée par un V8 6,2L à compresseur envoyant jusqu'à 840ch et 1.044Nm de couple aux roues arrière via une boîte automatique à huit vitesses. La transmission, la suspension, les pneumatiques et la cartographie sont conçus pour optimiser l'accélération. Chaque exemplaire est livré avec une caisse de pièces détachées comprenant notamment des roues avant très fines réduisant la résistance au roulement, et l'auto peut tourner avec de l'essence affichant un indice d'octane supérieur à 100. L'auto a été allégée par rapport à une Hellcat mais pèse tout de même plus de 1.900kg. Malgré cela, elle abat le 0 à 60 mph (96 km/h) en un temps record de 2,3s, et est devenue la voiture de série la plus rapide du monde sur le "quarter mile" (402m D.A.) avec un chrono de 9,65, tellement rapide qu'elle s'en retrouve bannie des courses d'accélération pour voitures de série outre-Atlantique ! Et pour couronner le tout, cette "tueuse de supercars" (en ligne droite du moins) était vendue pour l'équivalent de moins de 80.000€. A l'heure où les moteurs thermiques semblent en voie d'extinction, cette "muscle car" de l'extrême est bien partie pour rentrer dans l'Histoire de l'automobile américaine.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez