Maserati : la sportive Alfieri annonce son retour

Maserati : sportive, SUV et électriques à moteurs Ferrari annoncés

Maserati annonce un inédit SUV ainsi que des modèles électriques, tous dotés de moteurs Ferrari.

Maserati vient de dévoiler ses plans pour l'horizon 2022 et ceux-ci comprennent le lancement d'un second SUV, qui s'attaquera au segment D. Il sera animé par une motorisation hybride rechargeable. Le constructeur annonce le meilleur rapport poids/puissance du segment. Ce SUV bénéficiera d'une répartition des masses de 50/50 entre l'avant et l'arrière. La gamme sera coiffée par une version musclée Trofeo.

Maserati renouvellera par ailleurs la Ghibli, ainsi que le Levante et la Quattroporte qui reposeront sur une nouvelle architecture modulaire et seront disponibles en versions hybrides rechargeables et électriques. Tous les véhicules de la marque seront électrifiés d'ici 2022.

Des moteurs électriques...Ferrari !

Le constructeur au trident n'oublie pas l'Alfieri (photo) annoncée avec un concept-car en 2014 et plusieurs fois reportée depuis. Elle sera proposée en coupé comme en cabriolet. Maserati prévoit des versions hybride, hybride rechargeable et électrique. Cette dernière, comme les variantes "zéro émission" des futurs Levante et Quattroporte, sera équipée de trois moteurs électriques, d'une transmission intégrale et d'un système de charge rapide 800V. Le 0 à 100 km/h ne prendra que 2s environ et la vitesse de pointe sera supérieure à 300 km/h selon Maserati. Les Alfieri et Alfieri Cabrio devraient remplacer les GranTurismo et GranCabrio.

Toutes les futures Maserati seront animées par des motorisations fournies par Ferrari. Toutes, c'est à dire électriques comprises. Cette annonce confirme donc à demi-mot, une nouvelle fois, le développement d'une Ferrari 100% électrique.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)4

dimanche 03 juin 2018 à 15:07 samousse99 dit : les plus belles voitures sons italienne Forza Italia . Ferrari Maserati alfa Roméo Lamborghini Lancia Fiat Abarth . pas de voitures de boulanger

dimanche 03 juin 2018 à 12:56 .ferrari dit : Alfa et surtout Maserati me semblent bien dépendant de Ferrari une marque qui a gagné en indépendance et qui pourrais un jour quitter ce groupe (oui tout est possible) ou revoir ses modalités d'échange de savoir faire (cf: VW et Skoda). De plus niveau savoir-faire ne pas fabriquer ses moteurs voir ses châssis, c'est se transformer en simple carrossier tel Zagato (hein Aston)

samedi 02 juin 2018 à 16:43 gaulois dit : Seuls les italiens et les anglais (Aston-Martin) savent dessiner et fabriquer des voitures d’une beauté inégalée

samedi 02 juin 2018 à 13:01 SMITH dit : Joli profil, sobre et épuré... façon continentale GT mais plus moderne. Elle va cartonner, pour peu quelle conserve les vocalises de sa devancière JOUISSIF !