Publié le 05/06/2018 à 14:00

Lotus : le patron Jean-Marc Gales s'en va

Lotus : un chinois à la tête du constructeur britannique pour remplacer Gales

Il était devenu, en seulement quelques années de mandat, l'emblématique patron de Lotus. Son départ est une surprise ... 

La nouvelle est tombée via un communiqué de presse de Lotus qui annonce le départ de Jean-Marc Gales pour des raisons familiales et personnelles. Patron de la marque depuis 2014, il restera toutefois un conseiller de son successeur Feng Qingfeng.

La Chine prend le contrôle

Ce dernier était jusqu'à présent le vice-président et directeur technique de Geely Auto. Pour ceux qui l'aurait oublié, le géant chinois Geely s'est emparé du capital de Lotus l'an dernier et poursuivait ainsi sa stratégie de conquête de l'Europe après le rachat de Volvo et la prise de 9% du capital de Daimler.

Avec l'un des siens à tête de Lotus, Geely tentera, espérons-le, de remplacer la gamme vieillissante de Lotus et de lancer éventuellement le SUV que Gales a défendu. Jean-Marc Gales se dirige vers le concessionnaire et restaurateur britannique JD Classics. Il dit qu'il voit "un énorme potentiel d'expansion mondiale".

En 2017, Lotus a vendu 1.600 voitures (+10% comparé à 2016) et enregistré des bénéfices pour la première fois de son histoire.

Source : Lotus, Journal Auto & Carscoops

Photo de Vincent B

posté par :
Vincent B

Réagissez