24H du Mans - L'ORECA G-Drive perd sa victoire

24H du Mans - L'ORECA G-Drive perd la victoire en LMP2

L'ORECA-Gibson G-Drive N°26, victorieuse en LMP2 aux 24 Heures du Mans, a été disqualifiée. La victoire revient à l'Alpine Signatech.

L'ORECA-Gibson G-Drive N°26 exclue. Jean-Eric Vergne, Andrea Pizzitola et Roman Rusinov ont dominé la catégorie LMP2 en menant de bout en bout. L'Automobile Club de l'Ouest a annoncé que la voiture a été disqualifiée.

Le prototype, engagé par TDS Racing, avait une pièce non conforme dans le restricteur de carburant. Cette pièce permettait de gagner six à huit secondes à chaque ravitaillement. Sur la course, le gain est d'environ quatre minutes.

L'autre voiture aligné par l'équipe, l'ORECA-Gibson TDS (Perrodo/Vaxivière/Duval), a été exclue pour la même raison. Elle avait terminé au quatrième rang en LMP2.

G-Drive et TDS ont la possibilité de déposer un appel.

L'Alpine Signatech finalement victorieuse

L'Alpine Signatech pilotée par Nicolas Lapierre, Pierre Thiriet et André Négrao récupère la première place dans la catégorie LMP2.

L'ORECA-Gibson Graff-So24 (Capillaire/Hirschi/Gommendy) se retrouve deuxième, devant la Ligier-Gibson United N°32 (de Sadeleer/Owen/Montoya), notamment pilotée par Juan-Pablo Montoya, ancien pilote Williams et McLaren en F1, et double vainqueur des 500 miles d'Indianapolis. L'équipe United appartient à Zak Brown, le directeur général de McLaren.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 19 juin 2018 à 18:32 CHAPARRAL dit : Désolé , mais à quoi sert alors le "pesage" chargé de vérifier la conformité des voitures , car je pense qu'il n'y a pas eu de modification entre ce contrôle et la course......mais je peux me tromper !

mardi 19 juin 2018 à 07:58 ah!tipik dit : Règlement implacable eut égard aux efforts des pilotes et de l'ensemble de l'équipe sur cette longue semaine de course et super résultat pour la petite structure Alpine qui revient de loin dans cette course.