L'élégance à prix d'ami : Mido Baroncelli Big Date

Mido Baroncelli Big Date avec 80 heures de réserve de marche

Embarquant un mouvement ETA avec 80 heures d'autonomie, la Mido Baroncelli Big Date est à la fois originale, polyvalente et très bien placée financièrement.

Mido a 100 ans et pour célébrer cet anniversaire, la maison étoffe sa gamme Baroncelli avec cette Big Date. L'intégration du double guichet est très réussi, le quantième apparaissant en noir sur fond blanc, sans venir perturber la sobriété du cadran. A l'exception du repère midi, en chiffre romain, les index se résument à des bâtons minimalistes. Les aiguilles ''dauphine'' des heures et minutes, aux faces diamantées et sablées, tranchent avec la trotteuse bleue, petite touche d'excentricité et de modernité. Le diamètre de 40 mm nous semble trop généreux pour une montre habillée. Deux ou trois millimètres de moins auraient été une bonne idée...

Calibre 80

Comme son nom l'indique, le mouvement automatique équipant cette jolie pièce assure jusqu'à 80 heures de réserve de marche. Bon nombre de manufactures plus prestigieuses ne peuvent s'enorgueillir d'une mécanique si endurante, les autonomies variant entre 1,5 et 3 jours la plupart du temps. Ce calibre, qui est en réalité un ETA C07.651, est en prime joliment décoré Côtes de Genève. Il peut être admiré à travers le fond saphir avec son numéro de série gravé. La Mido Baroncelli Big Date, qui étanche à 30 mètres, est proposée avec un bracelet acier ou un cuir imitation crocodile, avec un boîtier en acier poli ou traité PVD. Son prix : à partir de 790 €.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 21 juin 2018 à 14:16 Jeff Pagani dit : Les beaux objets, artistiques, designs mais fonctionnels, la mécanique de précision, la technique,... si tu n'aimes pas, personne ne te force a lire !

jeudi 21 juin 2018 à 11:48 Guillaume dit : Bonjour, Jolie carrosserie, prix abordable. Conso nulle, système de récupération de l'énergie musculaire, technologie non hybride. Une photo de dos pour voir la mécanique (et l'échappement ?) aurait été top. Cordialement, Guillaume (de retour des deux tours d’horloge du Mans, motorisé par mon ETA 6497-1)

jeudi 21 juin 2018 à 07:36 patton dit : Sinon la tenue de route, la conso ? c'est quoi le rapport avec une voiture ? J'adore l'automobile et je n'ai aucun intérêt pour les montres et je pense ne pas être le seul... Vous n'avez qu'à éditer montre+.