F1 - Hartley pénalisé sur la grille

F1 - Brendon Hartley pénalisé au Paul Ricard

Brendon Hartley partira en fond de grille au Paul Ricard. Honda a remplacé l'intégralité de son groupe propulseur après le problème de vendredi.

Brendon Hartley a eu un problème sur son groupe propulseur à la fin de la deuxième séance du Grand Prix de France, et un début d'incendie était visible dans l'échappement. Honda a dû remplacer l'intégralité du groupe propulseur et le Néo-Zélandais sera donc pénalisé sur la grille de départ.

« Nous avons renvoyé (le moteur) au Japon pour des analyses complémentaires, » précise Honda sur Twitter. « Nous avons changé les six éléments la nuit dernière, ce qui signifie que Brendon partira en fond de grille. »

Dans le détail, Hartley en est au quatrième exemplaire pour le moteur, le turbo et le MGU-H, et au troisième exemplaire pour le MGU-K, la batterie et le systèmes électronique. Pour chacun des élément, c'est un exemplaire de plus que le quota autorisé pour la saison. La pénalité est donc de 10 places pour le premier élément et de cinq pour tous les autres, soit un total de 35 places de pénalité.

Honda a encore des problèmes

Brendon Hartley utilisera le moteur avec les nouveautés lancées à Montréal : « La spécification que nous utiliserons aujourd'hui est la dernière, la même qu'hier et au Grand Prix du Canada, » indique Honda. « Nous espérons avoir une bonne course avec Brendon et nous regardons devant. »

Honda a progressé cette année mais la fiabilité reste un problème. Le tiers de la saison a été atteint à Montréal mais les deux pilotes ont déjà dépassé leur quota de moteurs pour la saison. A Montréal, c'est Pierre Gasly qui a été pénalisé. Le Français a utilisé autant d'éléments que Hartley, sauf la batterie et le système électronique, utilisés en deux exemplaires. En deux courses, la nouvelle spécification du moteur a déjà eu deux problèmes.

Ces soucis surviennent alors que Honda vient de signer avec Red Bull pour la saison 2019, en affichant de très grosses ambitions.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez