F1 - Quotas de moteurs : où en sont les pilotes ?

F1 - Le point sur les quotas de moteurs des pilotes

Où en sont les pilotes dans leurs quotas de moteurs. Voici le point pilote par pilote et élément par élément après le Paul Ricard.

Trois moteurs sont autorisés pour la saison cette année. Avec 21 courses au programme, le cap du tiers de la saison a été atteint Montréal. Les dernières courses ont donc été le moment idéal pour lancer le deuxième des trois moteurs autorisés.

Ferrari avait des nouveautés dès Monaco. Renault et Honda ont lancé leur deuxième spécification de l'année à Montréal. Mercedes a dû attendre le Paul Ricard. Le motoriste allemand avait prévu un lancement à Montréal mais un problème l'a obligé à modifier ses plans.

Le moteur, le turbo et le MGU-H sont limités à trois exemplaires mais le MGU-K, la batterie et le système électroniques ne sont autorisés qu'en deux exemplaires. Pour respecter les temps de passage, les trois premiers éléments doivent donc avoir été utilisés en deux exemplaires, et les trois autres en un seul.

Seuls Lewis Hamilton, Esteban Ocon, Lance Stroll, Sergey Sirotkin et Charles Leclerc sont dans ces temps de passages idéaux, mais les anciens éléments peuvent encore servir. C'est ce qu'à fait Ricciardo pour ne pas utiliser un quatrième MGU-K à Montréal, après un souci à Monaco. Un pilote qui a atteint le quota maximal d'un élément n'est donc pas forcément susceptible d'être pénalisé, même si dans le cas de Ricciardo, une pénalité semble inévitable.

Trois pilotes ont déjà été pénalisés pour dépassement du quota : Pierre Gasly, à Montréal, Brendon Hartley, au Paul Ricard, et Max Verstappen, à Monaco, même si cela est passé inaperçu. Il a pu utiliser un troisième MGU-K sans conséquence, puisqu'il était déjà dernier sur la grille.

Les quotas de moteurs des pilotes après le Paul Ricard

Lewis Hamilton: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 1 SE
Valtteri Bottas: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 2 B, 2 SE
Sebastian Vettel: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 2 SE
Kimi Räikkönen: 2 M, 3 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 2 SE
Daniel Ricciardo: 3 M, 3 T, 3 MGU-H, 2 MGU-K, 2 B, 2 SE
Max Verstappen: 2 M, 3 T, 2 MGU-H, 3 MGU-K, 1 B, 2 SE
Sergio Pérez: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 2 B, 1 SE
Esteban Ocon: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 1 SE
Lance Stroll: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 1 SE
Sergey Sirotkin: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 1 SE
Nico Hülkenberg: 2 M, 2 T, 3 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 2 SE
Carlos Sainz: 2 M, 2 T, 3 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 2 SE
Brendon Hartley: 4 M, 4 T, 4 MGU-H, 3 MGU-K, 3 B, 3 SE
Pierre Gasly: 4 M, 4 T, 4 MGU-H, 3 MGU-K, 2 B, 2 SE
Romain Grosjean: 2 M, 3 T, 3 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 2 SE
Kevin Magnussen: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 2 B, 2 SE
Fernando Alonso: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 2 MGU-K, 1 B, 1 SE
Stoffel Vandoorne: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 2 SE
Marcus Ericsson: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 2 B, 2 SE
Charles Leclerc: 2 M, 2 T, 2 MGU-H, 1 MGU-K, 1 B, 1 SE

M: Moteur, 3 autorisés
T: Turbo, 3 autorisés
MGU-H: Système de récupération de l'énergie sur le turbo, 3 autorisés
MGU-K: Système de récupération de l'énergie au freinage, 2 autorisés
B: Batterie, 2 autorisés
SE: Système électronique, 2 autorisés

- Comprendre 2018 : Les quotas de moteurs

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez