Publié le 04/07/2018 à 16:49

F1 - Brown : « Nous réagissons trop lentement »

F1 - Zak Brown estime que McLaren réagit trop lentement

Zak Brown veut que transformer McLaren pour que l'équipe soit plus rapide dans son travail. Le directeur général fait le point après le départ d'Eric Boullier.

McLaren a décidé de se restructurer après un début de saison décevant. L'équipe a progressé avec le moteur Renault mais elle reste loin de l'objectif affiché en début d'année, jouer le podium régulièrement. Eric Boullier, le responsable de la compétition, a démissionné et d'autres changements vont être faits dans l'organisation de l'éqiuipe. Zak Brown, le directeur général, veut que McLaren devienne plus efficace.

« Nous réagissons trop lentement, » a expliqué l'Américain à Sky Sports F1. « Je pense qu'il faut simplifier les choses dans l'organisation. Nous devons fonctionner en équipe. Il faut une organisation plus rapide. Nous sommes trop lents, trop poussifs. »

« Ce n'est la faute de personne. Il y a des personnes formidables ici. Il faut changer les méthodes de travail. Je dois m'assurer que les 780 personnes travaillent bien ensemble, le plus vite possible, et communiquent bien. Ce sont eux qui font les voitures. Il y a un problème sur la voiture, mais le vrai problème est la façon dont nous la concevons. »

Brown pense aussi que McLaren a payé son instabilité depuis que Mercedes n'est plus actionnaire, avec notamment la pris de pouvoir de Ron Dennis, puis son départ : « En 2010, Mercedes était actionnaire, puis nous avons eu un team manager, puis un autre directeur général, un actionnaire est arrivé, un actionnaire est parti, » rappelle Brown. « L'organisation a été assez déstabilisée depuis six ou sept ans. Nous avons de solides fondations maintenant, et je veux bâtir sur ça. »

La nouvelle direction de l'équipe va visiblement séparer les responsabilités de Boullier en trois poste. Simon Roberts sera responsable des opérations à l'usine, Andrea Stella responsable des opérations en piste, et Gil de Gerran directeur sportif, pour aider l'équipe à devenir plus efficace.

L'influence de Fernando Alonso se sent dans ces changements. Stella est son ancien ingénieur de course et de Ferran a été son mentor lors de sa participation aux 500 miles d'Indianapolis. Stella était le responsable de la performance ces derniers mois. De Ferran était aussi chez McLaren, pour travailler avec les jeunes pilotes.

McLaren a été trop optimiste

McLaren paie aussi l'optimisme affiché durant la saison 2017. L'équipe assurait avoir l'un des meilleurs châssis de la grille l'an dernier. Le passage du moteur Honda à celui de Renault a montré que McLaren doit travailler sur son châssis, en tous cas cette année. Brown regrette certaines déclarations effectuées en 2017 et durant l'intersaison.

« Nous n'avons pas le meilleur châssis, » reconnaît Brown. « Certainement pas cette année. L'an dernier, je pense que le châssis était bon. »

« Je pense que nous avons fait des erreurs dans certaines de nos déclarations, certains de nos pronostics. Il y a des chose que nous aurions fait un peu différemment par rapport à certaines déclarations. Mais elles ont été faites. Quand on fait des erreurs, il faut en tirer les leçons et ne pas les reproduire. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 05 juillet 2018 à 19:17 SAXO-Kitcar.96 dit : Avec 780 personnes ils arrivent pas à réfléchir plus vite, déjà la saison précédente sur ce forum je disais que papa Boullier il fallait le dégager et qu'ils se recentre sur la Formule 1 au lieu de s'éparpiller n'importe où avec les voitures de série à faire que des connasseries

mercredi 04 juillet 2018 à 17:23 leon dit : He is the next to go