F1 - De nouvelles données pour les téléspectateurs

F1 - La Formule 1 va donner plus d'informations aux téléspectateurs

La Formule 1 a lancé un partenariat avec Amazon Web Services, pour proposer plus de données aux téléspectateurs pendant les courses.

La Formule 1 améliore en permanence les animations proposées pendant la diffusion des courses, avec pour objectif de donner plus d'informations aux téléspectateurs. A Silverstone, de nouvelles informations sont apparues, comme le début de la fenêtre d'arrêt pour les pneus tendres, ou les vitesses de passage de certains pilotes dans le célèbre enchaînement Maggots, Becketts et Chappel. Ces informations comportaient une mention à un nouveau partenaire de la F1, AWS.

AWS et l'acronyme d'Amazon Web Services, la division la plus rentable du géant mondial de l'e-commerce, spécialisée dans le stockage et la gestion des données. La F1 va utiliser les services d'AWS pour améliorer les informations sur les stratégies, les positions des pilotes en direct et l'ensemble des informations proposées à l'écran.

La F1 va notamment s'appuyer sur SageMaker, un outil d'apprentissage machine, et les services d'analyse de son partenaire. Les données de toute l'histoire de la F1 vont être stockées et ensuite analysées, pour générer des statistiques et des pronostics. Concrètement, la F1 pourra annoncer le moment idéal pour changer de pneus, ce qui permettra aux supporters de mieux comprendre les stratégies des équipes.

« Nous pouvons maintenant présenter ces informations et ces pronostics utiles pour les supporters, en temps réel, » se réjouit Pete Samara, le responsable de l'innovation et des technologies numériques au sein de la Formule 1.

Les données en temps réel sur les voitures permettront de voir où la différence se fait entre deux pilotes. Ces informations ne seront pas exploitées qu'à la télévision. La F1 a aussi l'intention de les utiliser sur ses plateformes numériques.

Des simulations pour travailler sur les règlements

Le partenariat ne concerne pas que les informations données aux supporters. Le championnat va utiliser la puissance de calcul des serveurs d'AWS pour contribuer à l'écriture des règlements techniques.

« Cela va nous permettre d'augmenter significativement la  quantité et la qualité des simulations aérodynamiques que notre équipe peut effectuer dans le développement des nouveaux règlements de la Formule 1, » souligne Pete Samara.

C'est Liberty Media, détenteur de la FOM, la société en charge des droits commerciaux de la F1, qui bénéficiera de ces données. La FOM n'est pas en charge de l'écriture des règlements mais son travail sera utilisé par le groupe stratégique et par la FIA. 

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez