Publié le 13/07/2018 à 10:36

F1 - Kubica avait signé chez Ferrari pour 2012

F1 - Robert Kubica devait rejoindre Ferrari en 2012

Robert Kubica a confirmé qu'il avait signé chez Ferrari pour la saison 2012. Son accident de rallye l'a empêché de rejoindre la Scuderia.

La carrière de Robert Kubica a connu un coup d'arrêt brutal en 2011. A quelques semaines du début la saison, celui qui était alors un pilote Lotus Renault a eu un gros accident de rallye et il s'est sérieusement blessé. Il n'a plus disputé de course en F1. Sans cet accident, son avenir se serait probablement écrit avec Ferrari.

« Le premier objectif est de rejoindre la F1, » explique le Polonais, aujourd'hui pilote de réserve de Williams, dans le podcast de la F1, inauguré la semaine dernière. « Le deuxième est de confirmer sa place en F1, pour avoie de la valeur et une bonne réputation. C'est plus difficile que de faire ses débuts. Le troisième est d'être champion du monde ou de devenir un pilote Ferrari. »

« Finalement, je n'ai pas remporté le championnat et je ne suis pas devenu pilote Ferrari mais j'en suis passé très près. C'est comme ça. »

Des rumeurs évoquaient un contrat avec Ferrari pour rejoindre la Scuderia durant la saison 2012, aux côtés de Fernando Alonso. Avait-il signé ce contrat ? « Oui, » répond Kubica.

Il avait été recruté par Stefano Domenicali, alors patron de la Scuderia. Fernando Alonso n'était pas dans la confidence : « Je pense qu'il ne le savait pas » précise Kubica, qui ajoute qu'il allait gagner « moins d'argent » que chez Renault en roulant pour Ferrari.

Pourquoi Kubica faisait du rallye

Robert Kubica tenait à faire du rallye pour devenir un pilote plus complet. Il pense que cette expérience très différente du pilotage sur circuit lui donnait un avantage face à ses adversaires.

« Je cherchais quelque chose hors de la Formule 1, qui ferait de moi un meilleur pilote de Formule 1, » explique Kubica. « J'essais d'apprendre des choses que les pilotes que j'affronterais n'auraient pas. Je pense encore que dans dans certaines circonstances très précises, j'ai marqué plus de points grâce au rallye, que je faisais peu, en 2010. »

Kubica estime que le rallye lui apportait une meilleure « sensibilité » au volant : « Plusieurs fois, je n'ai pas pris les intermédiaires, je suis resté plus longtemps en slicks et j'ai gagné beaucoup de places. Des choses invisibles. On peut seulement le juger et le comprendre soi-même. Seul le pilote peut connaître la sensibilité dont il a besoin au volant. »

« Oui, j'en ai payé le prix cher. Je le paie encore. Mais ce n'était pas que pour le fun. Il y avait quelque chose derrière. Je n'en parlais pas. Je n'étais pas satisfait de mon niveau. J'en voulais plus. Je pensais que le rallye me le donnerait. Et il me l'a donné. Mais je l'ai payé trop cher. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez