F1 - Ericsson a fait les bons choix

F1 - Australie 2018 - La course - Sauber

Marcus Ericsson a pris des points grâce à une bonne stratégie à Hockenheim. Charles Leclerc a vécu la course opposée.

Marcus Ericsson était 15ème dans les premiers tours. Il a doublé Sergey Sirotkin mais Daniel Ricciardo l'a dépassé. Ericsson a regagné une place, en doublant Ocon. Il a chuté au 14ème rang après son arrêt. Il n'est pas passé aux stands durant l'intervention de la voiture de sécurité et il est remonté au huitième rang. Romain Grosjean l'a doublé et il a pris la neuvième place. Il est ravi de ce résultat.

« C'est très satisfaisant de retrouver les points, » déclare Ericsson. « C'était une course difficile, surtout pour gérer les pneus. Nous avons fait un premier relais long en pneus tendres. »

« Quand la pluie est arrivée, nous sommes restés calmes avec l'équipe, et nous sommes restés en piste. C'était vraiment difficile de ne pas partir à la faute, parce que la piste était très glissante et c'était exigeant, mais j'ai pu gérer cette situation compliquée. En fin de course, les équipes ont fait beaucoup d'arrêts et il y a eu une bonne bagarre pour les points. »

« C'était une course fun, et c'est très satisfaisant de la finir à la neuvième place. C'est excellent pour l'équipe, un gros boot pour nous tous, et nous sommes optimistes avant Budapest. »

Leclerc a payé sa mauvaise stratégie

Charles Leclerc était 10ème en début d'épreuve. Lewis Hamilton l'a vite doublé. Daniel Ricciardo a aussi pris l'avantage. Il a choisi de passer en intermédiaires quand la pluie est arrivée, un mauvais choix. Il a repris les slicks et il a fait plusieurs erreurs, avec un double tête-à-queue après le premier virage et un passage dans l'herbe avant l'épingle. Leclerc n'a plus changé de pneus pendant l'intervention de la voiture de sécurité, mais il n'était que 14ème au restart. Il a été doublé par Pierre Gasly et il a vu l'arrivée au 15ème rang. Il espérait bien mieux dans cette course.

« C'est un résultat décevant pour moi, » reconnaît Leclerc. « Après avoir pris un bon départ, j'ai pu conserver ma place dans la première partie du groupe en milieu de classement, dans le premier relais. Les performances étaient bonnes et j'étais confiant au volant. »

« Quand la pluie est apparue, on m'a dit de prendre les pneus intermédiaires. Vu que la piste n'était humide que dans quelques virages, les pneus se sont détruits en seulement quelques tours »

« A partir de là, la course est devenue difficile. J'ai perdu beaucoup de places à ce moment là, et c'était difficile de faire fonctionner les pneus. »

« C'est décevant d'avoir fini la course comme ça. Mais nous avons encore progressé ce week-end. Maintenant, nous sommes tournés vers la prochaine course, en Hongrie, et je suis impatient de remonter dans la voiture là-bas. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez