Toyota Supra : nouvelles infos officielles

Toyota Supra : infos techniques officielles par son ingénieur en chef

L'ingénieur en chef de la nouvelle Toyota Supra révèle de nouveaux détails techniques à son sujet.

La communication de Toyota autour de la prochaine Supra est bel et bien lancée. Après avoir fait ses premiers tours de roue en public au Festival of Speed de Goodwood 2018 et avoir été présentée à une poignée de clients, toujours camouflée, la sportive se révèle un peu plus à travers des propos de Tetsuya Tada, son ingénieur en chef, publiés par le constructeur. Auparavant, Tada avait notamment dirigé le développement de la GT86.

"Avant que la GT86 arrive, Toyota n'avait pas produit de voiture de sport depuis un moment, donc il y avait beaucoup de terrain à rattraper. Mais pour le projet Supra nous avions déjà l'expérience du développement de la GT86 et nous étions en mesure de débuter à un niveau bien plus élevé. (...) Par exemple, les gens étaient heureux que la GT86 ait un centre de gravité très bas...mais la Supra a un centre de gravité encore plus bas, et la rigidité de sa caisse vaut deux fois celle de la GT86. C'est en réalité le même niveau de rigidité que la supercar Lexus LFA, et cela a été atteint sans utiliser de fibre de carbone afin que nous puissions maintenir le prix à un niveau abordable. C'était le plus difficile à réaliser", explique notamment l'ingénieur.

Des proportions inattendues

Continuant sur le rapport performances/prix et l'apparition de la voiture à Goodwood, M. Tada poursuit : "Quand j'étais assis dans la queue (en voiture, NDLR) pour rejoindre la côte à Goodwood, j'étais entouré par toutes ces extraordinaires supercars et je me disais 'c'est la voiture la moins chère de la file et de loin, probablement un dixième du prix, mais nous avons les plus gros encouragements !'"

Bien que la Supra s'annonce plus puissante et plus haut de gamme que la GT86, elle ne devrait pas être moins agile selon Tada. "La largeur des voies est plus importante, évidemment. Mais les gens pourraient être surpris de savoir que la Supra a un empattement plus court que la GT86. La voiture a été développée avec un ratio spécifique d'empattement et de voie à l'esprit, et je pense que nous sommes parvenus à atteindre l'équilibre que nous recherchions", explique-t-il.

Vers une famille de sportives

Côté mécanique, Toyota a confirmé que la nouvelle Supra était équipée d'un moteur six-cylindres avant et de roues arrière motrices. Une possible fuite annonce une puissance de 340ch, ainsi qu'une version quatre-cylindres de 265ch en entrée de gamme. Selon Tetsuya Tada, il pourrait s'agir de la dernière sportive Toyota 100% thermique. "Quand on regarde l'industrie automobile actuelle, tout tourne autour de la conduite autonome, de l'électrification et de l'intelligence artificielle. Cela fait naître de nombreuses réglementations strictes, et cela limite notre capacité à créer des voitures émotionnelles (...) Je pense que la Supra sera le dernier cadeau de Toyota à ceux qui aiment entendre le son plaisant d'un pur moteur à essence à haut régime", dixit l'ingénieur.

Pour autant, elle ne sera pas la dernière sportive de Toyota. D'un côté, le constructeur prépare une hypercar dérivée du concept GR Super Sport. De l'autre, Tada rappelle à notre bon souvenir des déclarations d'Akio Toyoda, le PDG de Toyota. "Akio a toujours dit qu'en tant qu'entreprise il aimerait avoir trois frères, avec la GT86 au milieu et la Supra comme grand frère", se souvient Tada. Une petite sportive semble donc être dans les cartons. Il pourrait s'agir d'une nouvelle Celica ou MR2. La Toyota Supra cinquième du nom doit être lancée au premier semestre 2019.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 26 juillet 2018 à 12:54 porschefan dit : @MaxK c'est bien que vous soyez réactif et que vous vous corrigiez. C'est dommage ce genre de fautes, surtout sur un article que je trouve personnellement très intéressant

mardi 24 juillet 2018 à 11:54 MaxK dit : @porschefan : C'est en correction.

mardi 24 juillet 2018 à 11:35 porschefan dit : toutes ses extraordinaires supercars au lieu de toutes ces et également, vaut de fois au lieu de vaut deux fois. Pourquoi est ce que vous ne vous relisez pas avant de publier un article ?

mardi 24 juillet 2018 à 09:50 Ivasreivilo dit : Je me souviens de la Supra de 1993. 3l 6 cyl, biturbo, boîte 6 et 330 ch. Les journalistes du Moniteur Automobile étaient bluffé. Ils estimaient qu'elle pouvait concurrencer une Porsche 928 de l'époque, qui bien que pourvue d'un V8 n'était pas plus puissante et performante. Ce ne fus pas un succès commercial hélas pour Toyota.