Aston Martin : une Vanquish à moteur central ?

Aston Martin : le modèle à moteur central nommé Vanquish ?

Aston Martin pourrait ressusciter le nom Vanquish sur sa future sportive à moteur central-arrière.

Le nom Vanquish vient de disparaître du catalogue d'Aston Martin, le dernier modèle à avoir porté ce nom venant d'être remplacé par la nouvelle DBS Superleggera, "super GT" au V12 de 725ch se plaçant au-dessus de la DB11 et ressuscitant d'un coup deux désignations du passé. Mais l'appellation Vanquish pourrait bientôt faire son retour sur un modèle différent.

A propos de la DBS, Marek Reichmann, designer en chef d'Aston Martin, aurait déclaré à des médias australiens : "Evidemment, Vanquish est un nom incroyable pour nous. Depuis la première Vanquish, il a été celui de la brute la plus puissante de la famille mais nous sentions, avant tout, qu'il s'agissait, d'une vraie DBS plus que d'une Vanquish au vu du produit de base et de comment nous l'avons fait évoluer pour devenir DBS. C'est un nom plus approprié pour cette voiture. Vanquish est un nom très spécial et nous avons des voitures très spéciales qui arrivent."

La prochaine Vanquish avec un moteur central ?

L'Aston Martin qui reprendrait le nom Vanquish pourrait être la berlinette à moteur central-arrière attendue pour 2020. Reichmann aurait confirmé qu'elle aurait pour concurrentes les Ferrari 488, McLaren 720S, Lamborghini Huracan et Audi R8, ajoutant : "Sans l'affirmer, cela semble être une solution plausible pour un beau nom comme Vanquish."

Le style dudit coupé serait en passe d'être finalisé. Douze modèles réduits auraient été réalisés, et trois maquettes à taille réelle. "Notre liberté vient du fait d'avoir une architecture complètement différente. (...) Ce sera la plus belle voiture à moteur central sur la route...avec tous les acquis de la Valkyrie", dixit le designer. L'auto pourrait être hybride, animée par le V8 4L biturbo d'origine Mercedes-AMG associé à un moteur électrique. Se gardant de toute confirmation concernant la mécanique, Marek Reichmann n'aurait pas exclu une transmission intégrale dans laquelle l'un des deux essieux serait uniquement alimenté par un ou plusieurs moteurs électriques.


Source : Motoring

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez