Publié le 07/08/2018 à 10:28

F1 - Plateau 2019 : Le point équipe par équipe

F1 - Le point sur les transferts en Formule 1

Peu d'équipes ont déjà choisi leurs pilotes pour la saison 2019. Le point sur la situation alors que plusieurs décisions sont attendues.

Les annonces et les rumeurs autour des transferts ont été nombreuses ces dernières semaines. Seulement deux équipes, Mercedes et Renault, affichent déjà complet pour 2019.

La récente annonce de l'arrivée de Daniel Ricciardo chez Renault redistribue complètement les cartes, dans plusieurs équipes. L'évolution de la situation de Force India pourrait aussi avoir des conséquences.

Mercedes

L'équipe allemande a prolongé ses deux pilotes récemment. Lewis Hamilton a signé pour deux saisons supplémentaires, jusqu'en 2020. Valtteri Bottas a aussi signé pour deux ans, mais la deuxième saison n'est qu'en option. Il n'est donc assuré de garder sa place que jusqu'en 2019.

Mercedes ne s'est visiblement pas réellement intéressée à Daniel Ricciardo et elle n'a pas non plus envisagé une promotion d'Esteban Ocon. Désormais, l'une des principales missions du constructeur est de trouver une place au Français, mais aussi à George Russell, le leader de la F2.

Ferrari

Comme Lewis Hamilton, Sebastian Vettel a un contrat jusqu'à la saison 2020. L'Allemand s'est engagé dans la durée avec la Scuderia et le contrat a été annoncé l'an dernier.

Rien ne semble décidé pour le deuxième baquet. Kimi Räikkönen ne signe que des contrats d'un an depuis son retour chez Ferrari, en 2014, et des rumeurs ont souvent évoqué son départ. Son nom a été cité chez McLaren ou Sauber pour 2019. Charles Leclerc, auteur d'une impressionnante première moitié de saison chez Sauber, pourrait le remplacer. Le Monégasque fait partie de la Ferrari Driver Academy. Sergio Marchionne, décédé le 25 juillet dernier, semblait avoir la volonté de titulariser Leclerc. Louis C. Camilleri, le nouveau directeur général de Ferrari, est un proche de Räikkönen, ce qui pourrait changer la donne.

Traditionnellement, Ferrari annonçait ses pilotes à Monza mais ces dernières années, le choix s'est fait plus tôt.

Red Bull

Red Bull a prolongé le contrat de Max Verstappen l'an dernier, jusqu'à la saison 2020. Pendant de longs mois, l'équipe espérait faire de même avec Daniel Ricciardo, mais l'Australien a finalement choisi de rejoindre Renault. Il a évoqué l'envie d'un nouveau départ. Red Bull va adopter le moteur Honda l'an prochain, après 12 saisons de partenariat avec Renault, et Red Bull donne parfois l'impression d'avoir une préférence pour Verstappen. Ricciardo n'a pas encore dit si ces éléments ont compté dans son choix.

Pour le remplacer, Red Bull a deux options crédibles, Carlos Sainz et Pierre Gasly. Sainz est prêté à Renault et il pourrait revenir. Selon Canal +, Red Bull dispose d'une option sur l'Espagnol jusqu'à fin septembre. Son contrat prévoirait également qu'il ne peut revenir dans une équipe de la marque que s'il s'agit de Red Bull, et pas Toro Rosso. Sainz a eu une relation tendue avec Verstappen chez Toro Rosso et ses liens avec Red Bull se sont refroidis ces derniers mois, ce qui pourrait jouer contre lui. Gasly roule actuellement chez Toro Rosso, où il réalise une première saison convaincante.

Red Bull pourrait aussi se tourner vers l'extérieur, en recrutant notamment Fernando Alonso, mais un tel choix ne correspond pas à la politique de l'équipe. Le dernier pilote recruté hors de la filière Red Bull a été Mark Webber... en 2007.

Renault

A Budapest, Renault semblait très proche d'un accord avec Esteban Ocon, pour qu'il devienne l'équipier de Nico Hülkenberg à la place de Carlos Sainz. C'est finalement Daniel Ricciardo qui a été recruté, avec un contrat de deux ans.

Carlos Sainz doit maintenant trouver une destination. Il pourrait faire le chemin inverse et signer chez Red Bull mais des rumeurs l'envoient chez McLaren. Son avenir devrait surtout dépendre des choix de Red Bull.

Haas

Kevin Magnussen réalise une très bonne saison chez Haas. Pour la première fois de sa carrière, il enchaîne une deuxième année dans une équipe et tout porte à croire qu'il disputera une troisième saison en 2019.

Romain Grosjean, le leader de l'équipe depuis ses débuts en 2016, est dans une situation plus fragile. Plusieurs erreurs, notamment en course à Bakou et au départ à Barcelone, ont entaché son début de saison, mais les performances restent là et il a décroché le meilleur résultat de l'histoire de Haas au Red Bull Ring, avec la quatrième place. Günther Steiner, le patron de Haas, a demandé plus de constance à Grosjean. Des rumeurs évoquent un possible remplacement par Sergio Pérez.

Force India

Tout est ouvert chez Force India. Sergio Pérez et Esteban Ocon pourraient tous les deux rester ou tous les deux partir. La décision sera prise par le nouveau propriétaire. L'équipe a été placée en redressement judiciaire, une procédure qui a pour but de trouver un repreneur. L'identité de celui-ci déterminera les choix de pilotes.

Lawrence Stroll, le père de Lance Stroll, serait intéressé. Un investissement pourrait provoquer l'arrivée de son fils, peut-être dès Spa. Le nom de Robert Kubica, proche du clan Stroll, a également été évoqué. Le milliardaire Dmitry Mazepin, dont le fils Nikita est pilote de développement de l'équipe, serait aussi intéressé par le rachat.

Mercedes ne souhaite pas investir dans l'équipe mais le constructeur pourrait cependant profiter de la vente pour assoir son influence. Mercedes place déjà Esteban Ocon dans l'équipe. Il doit aussi trouver une place à George Russell. Au moins cinq pilotes différents pourraient donc rouler pour Force India en 2019.

McLaren

McLaren n'a encore confirmé aucun pilote pour 2019. Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne sont tous les deux sous contrat mais différentes clauses font qu'ils ne resteront pas forcément. Alonso pourrait partir, s'il veut se tourner vers un nouveau défi, alors que Vandoorne a eu une première partie de saison difficile.

L'équipe n'a pas caché son intérêt pour Carlos Sainz. Elle pourrait aussi promouvoir Lando Norris, deuxième de la F2 actuellement et membre de son programme de pilotes. Norris a cependant peu de chances d'être promu si Alonso s'en va, puisque McLaren ne veut pas des pilotes avec trop peu d'expérience dans une période de reconstruction.

Toro Rosso

Les choix de Toro Rosso dépendent totalement de ceux de Red Bull. Pierre Gasly a décroché de très bons résultats cette année, avec une quatrième place à Sakhir, une septième à Monaco et une sixième à Budapest. Son avenir en F1 est assuré, mais il reste à savoir si ce sera chez Red Bull ou Toro Rosso.

Brendon Hartley est dans une situation plus délicate. Toro Rosso a approché McLaren il y a quelques semaines, pour essayer de débaucher Lando Norris, et de le titulariser à la place du Néo-Zélandais. McLaren a refusé mais depuis, l'équipe anglaise a recruté James Key, sous contrat longue durée avec Toro Rosso. McLaren acceptera-t-elle de laisser filer Norris pour favoriser une arriver plus rapide de Key ?

Toro Rosso pourrait aussi puiser dans le Red Bull Junior Team, mais la filière a moins de poids que les dernières années. Le membre le plus proche de la F1 est Dan Ticktum, actuellement deuxième du championnat d'Europe de F3, mais il n'aura pas les points nécessaires en fin d'année pour obtenir une super-licence, sauf si la FIA donne une dispense.

Sauber

Les choix de Sauber dépendront aussi d'une autre équipe, Ferrari. Charles Leclerc, auteur d'un très beau début de saison, pourrait rejoindre la Scuderia. Pour le remplacer, Antonio Giovinazzi, vu de plus en plus souvent dans la  monoplace ces dernières semaines, est le favori. L'Italien est aussi membre de la Ferrari Driver Academy et il a déjà disputé deux courses pour Sauber l'an dernier. Kimi Räikkönen pourrait aussi faire le chemin inverse de Leclerc, et retrouver l'équipe de ses débuts. L'avenir de Leclerc devra d'abord être déterminé.

La situation de Marcus Ericsson est différente. Le Suédois est réputé proche des actionnaires de l'équipe, mais sa place ne serait pas pour autant assurée.

Williams

Williams n'a encore confirmé aucun pilote. Lance Stroll et Sergey Sirotkin apportent tous les deux un budget important et avec le départ de son sponsor-titre et des revenus en baisse en raison de sa mauvaise position au championnat, l'équipe souhaitera probablement les conserver.

Stroll pourrait cependant partir chez Force India. Sirotkin a signé un contrat à long terme mais sa place n'a pas encore été confirmée pour 2019. Si un baquet se libère, Robert Kubica sera candidat puisqu'il souhaite redevenir titulaire.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 07 août 2018 à 17:21 HUGUES dit : Kimi Räikkönen chez SAUBER ?? on a vu mieux comme fin de carrière...

mardi 07 août 2018 à 11:53 ah!tipik dit : Ocon chez Williams c'est un cadeau empoisonné et Stroll chez ForceIndia c'est donner de la confiture aux cochons.