F1 - McLaren : Le bilan à mi-saison

F1 - Le point sur McLaren à mi-saison

Durant la pause estivale, Sport Auto fait le point sur les performances des équipes et des pilotes. Au programme aujourd'hui: McLaren, septième du championnat.

Après trois saisons difficiles avec Honda, McLaren a adopté le moteur Renault cette année. Le bond en avant est spectaculaire : après 12 courses, McLaren a marqué 52 points, alors qu'elle n'en comptait que 11 au même stade l'an dernier. Pourtant, un parfum de crise couve chez McLaren.

L'équipe anglaise avait affiché des objectifs très élevés durant l'intersaison, en évoquant des podiums. Elle en est loin, à cause d'un châssis visiblement moins bon que celui de 2017, avec moins d'appuis. D'importants changements ont déjà eu lieu dans l'équipe. Tim Goss, le directeur technique, est parti il y a quelques semaines. McLaren a recruté James Key pour le remplacer mais il reste lié à Toro Rosso à long terme. Des rumeurs de fronde interne sont apparues en juin. Eric Boullier, le responsable de la compétition, a quitté l'équipe et une nouvelle structure a été mise en place, avec Gil de Ferran directeur sportif.

Côté piste, les performances prometteuses du début de saison ont connu un coup d'arrêt avec l'abandon de Fernando Alonso à Monaco. McLaren avait marqué des points dans chacune des cinq premières courses, avec un total de 40 points. Elle n'en a inscrit que 12 dans les sept courses suivantes.

Fernando Alonso - 9ème - 44 points

Fernando Alonso a décroché les meilleurs résultats de l'équipe depuis le début de la saison. Le double champion du monde reste très performant.

Alonso dispute aussi la saison du WEC et il a remporté les 24 Heures du Mans. Si McLaren ne progresse pas, il pourrait assouvir son désir de découvrir d'autres championnats et quitter la F1 à la fin de la saison.

Stoffel Vandoorne - 16ème - 8 points

Stoffel Vandoorne a vécu une première partie de saison difficile. Il est le seul pilote du plateau qui a toujours été battu par son équipier en qualifications.

Sa voiture avait des soucis que McLaren avait du mal à identifier, à Silverstone et à Hockenheim. Le passage sur un ancien châssis lui a redonné confiance à Budapest. Il doit maintenant décrocher de meilleurs résultats pour convaincre McLaren de le conserver.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

lundi 13 août 2018 à 16:23 fan des belges dit : se serait vraiment dégueulasse que Stoffel vandoorne passe a la trappe je le vois bien chez Williams de toute façon il ferait mieux que stroll ou que Grosjean chez Haas ou même que Kvyat chez Toro roso

jeudi 09 août 2018 à 15:56 garcia72 dit : Très surprenant cette stagnation : les dollars gagnés avec les GT monteraient-ils à la tête des actionnaires et dirigeants ?... Dommage ! La F1 sans McLaren et avec Alfa Romeo ?... bof...

jeudi 09 août 2018 à 12:34 neo dit : McLaren marque plus de point cette année avec le PU Renault dans un châssis moins bon que l'année dernière, preuve que le PU Honda est complètement à la ramasse !!! Toro Rosso à aussi régressé maintenant qu'ils ont le Honda, moins de points cette année que l'an dernier !!!