La Bugatti Divo (2018) évoquée par ses concepteurs

Bugatti Divo (2018) : suite et fin des interviews teasers de ses concepteurs

VIDEO. Les concepteurs de la Bugatti Divo font monter la pression à quelques jours de la présentation.

Bugatti a poursuivi et conclu sa série de teasers relatifs à la Divo sous la forme d'interviews des responsables du projet avec quatre nouvelles vidéos. Pierre Romelfanger, qui dirige le développement, promet ainsi que la supercar n'est pas un concept, et qu'elle est bien conçue pour être utilisée sur la route mais aussi sur circuit grâce à un appui en hausse, un poids réduit et des vitesses de passages en courbes améliorées par rapport à la Chiron.



Pour Achim Anscheidt, directeur du design de Bugatti, la création de la Divo rappelle le temps où Jean Bugatti créait des carrosserie pour les voitures conçues par son père Ettore, et notamment celle de la Type 57SC Atlantique. Avec son nouveau modèle, le constructeur de Molsheim revient en effet à l'installation de carrosseries variées sur une base existante.



Et Romelfanger d'ajouter que les nouveaux éléments aérodynamiques ainsi installés donnent au conducteur un ressenti inédit dans les virages.

Agressive et rapide en courbe

Frank Heyl, chef du design extérieur de la marque, promet de son côté un véhicule à l'agressivité bestiale.



Le mot de la fin est pour Stephan Winkelmann, président de Bugatti, pour qui "le bonheur, c'est le virage, et la Divo est faite pour les virages".



Au final, ce teaser en huit parties étalé sur deux semaines ne nous aura pas appris grand chose. Ce que l'on sait concrètement, c'est que la Divo est basée sur la Chiron mais qu'elle est dotée d'une carrosserie inédite, de plus de puissance, d'un meilleur appui aérodynamique, de moins de poids et de réglages plus sportifs. Son nom rend hommage au pilote français Albert Divo qui remporta plusieurs courses en Bugatti dans les années 1920. La Divo sera présentée le 24 août prochain en Californie dans le cadre de la Monterey Car Week. Puis elle sera produite à 40 exemplaires, vendus 5 millions d'euros chacun.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 16 août 2018 à 17:32 Rom's dit : avec un peu de chance on va éviter l'hybride ou encore un SUV

jeudi 16 août 2018 à 12:52 MaxK dit : @garcia72 : Exact c'est en correction. Le frère d'Ettore était l'artiste Rembrandt Bugatti.

jeudi 16 août 2018 à 12:46 garcia72 dit : Jean, fils d'Ettore, Mr Sport-auto ! ! :)