F1 - Pérez s'attend à prolonger chez Force India

F1 - Pérez devrait rester chez Force India

Sergio Pérez pense signer un nouveau contrat chez Force India dans les prochains jours. Il ne regrette pas de ne pas avoir rejoint Renault.

Force India n'a annoncé aucun projet depuis son rachat par Lawrence Stroll. Sergio Pérez, l'un des artisans du changement d'actionnaire puisqu'il avait provoqué le placement de l'équipe en redressement judiciaire, s'attend à rester. La prolongation serait même imminente.

« Il ne reste plus grand chose, c'est une question de jours ou de semaines, » a déclaré Pérez à Fox Sports. « Il faut clarifier la situation avec l'équipe, il n'y a pas de contrat à signer, le renouvellement est là. »

« Quand on n'a pas la possibilité de rejoindre Ferrari ou Mercedes, je pense que Force India est une option très attirante. »

Il y a deux ans, Renault avait approché Pérez, mais il pense que Force India est la meilleure équipe pour lui, même si le constructeur français a l'avantage cette année : « Je ne regrette pas de ne pas avoir signé chez Renault, » assure-t-il. « Ces deux dernières années, nous étions les meilleures des autres, j'étais dans la quatrième meilleure équipe sur la grille, devant Renault. »

Des rumeurs envoyaient Sergio Pérez chez Haas. S'il reste chez Force India, il pourrait faire équipe avec Lance Stroll, le fils de Lawrence Stroll. Esteban Ocon pourrait de son côté rejoindre McLaren.

Force India a un bel avenir

Le rachat de Force India par Lawrence Stroll et ses associés à assuré le paiement des créances, dont le salaire de Sergio Pérez. Il est convaincu que l'équipe est désormais dans une bonne situation.

« C'était une situation compliquée, » explique Pérez. « J'ai réalisé que j'étais dans une position que je n'avais pas anticipée. »

« Il y avait 400 emplois en jeu et heureusement, tout a été sauvé et l'équipe aura un avenir incroyable, avec les bons investissements, qui vont apporter la stabilité qui nous a manquée ces dernières années. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez