F1 - Brawn confirme les budgets plafonnés

F1 - Brawn veut lancer un plafonnement des budgets

Ross Brawn prévoit d'introduire un plafonnement des budgets « doux », avec pour objectif de réduire les écarts entre les équipes.

Depuis plusieurs mois, la Formule 1 travaille sur plusieurs nouveautés pour 2021, dont un plafonnement des budgets. Ce concept, souvent rejeté par les équipes, devrait bien être lancé, mais dans une forme « douce ».

« Le travail sur un mécanisme de plafonnement des budgets se passe bien, » déclare Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1, dans la newsletter du championnat. « Pour le moment, nous voulons l'introduire dans la douceur, avec une mise en place en 2019 et 2020, avant qu'il soit obligatoire en 2021. Je dirais qu'à part des discussions de dernière minutes, c'est plutôt finalisé maintenant. »

Brawn se félicite que « la FIA et les équipes, en consultation, avancent bien sur le plan financier. »

Les écarts devraient être réduits

Le plafond imaginé par la F1 devrait resté assez élevé. Le but n'est pas d'imposer un même budget à toutes les équipes, mais de resserrer les écarts.

« Nous voulons que les grands restent les grands noms du championnat, nous ne voulons pas une situation où il n'y a pas de grandes références, » explique Brawn. « Pour le moment, ces références sont Ferrari, Mercedes et Red Bull. »

« Mais l'écart entre ces trois équipes et le reste du plateau est trop gros. Il y a deux divisions en Formule 1, et nous voulons y mettre fin, nous voulons mettre des contraintes sur les ressources que l'on peut utiliser. Et pour le faire, il faut une perspective économique et une perspective technique. »

« Sur le plan économique, nous faisons tout pour voir des initiatives permettant de maîtriser les dépenses. Il suffit de voir la situation de Force India pour voir à quel point c'est essentiel. La pression financière n'est plus gérable à long terme pour les équipes, et nous prenons des mesures pour limiter les dépenses qu'une équipe peut faire. »

« Cette limite ne sera pas atteinte pour toutes les équipes, mais elle réduira les différences entre les équipes qui sont à cette limite et celles qui n'y sont pas. Actuellement, je pense qu'un top team dépense deux fois plus qu'une équipe de milieu de classement et si nous pouvons réduire cet écart à environ 10% ou 20%, ce sera bon pour les équipes de milieu de classement. Il y aura toujours une prestance autour des grandes équipes, mais une équipe de milieu de classement qui fait un bon travail pourra se mesurer à elles. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 23 août 2018 à 17:54 many dit : C’est du n’importe quoi, ils n’ont qu’à plafonner le nombre de ballons sur un terrain de foot, et le nombre de balles sur un cour de tennis et sur le Green d’un golf, au lieu de faire c.... avec leur réforme ( c’est la république en marche aussi à la Fia ) qu’ils nous remette des V8 ou V10/12, ces moteur coûteront moins cher que les bloc hybride .