Bugatti Divo (2019) : la chasse aux virages !

Nouvelle Bugatti Divo (2019) : infos et photos officielles

Bugatti change son fusil d’épaule, en se détournant de la vitesse pure, au profit des virages. La Divo se concentre sur le plaisir... de les négocier !

Stephan Winkelmann, Président de Bugatti, n’y va pas par quatre chemins : "Le bonheur n’arrive pas après le virage : le bonheur, c’est le virage. La Divo est faite pour avaler les courbes". Il poursuit : "Avec ce projet, nous voulons enthousiasmer les passionnés du monde entier. Pour cela, l’équipe Bugatti a puisé dans l’héritage de la marque pour concevoir un modèle ultra-performant résolument axé sur la maniabilité et la dynamique de conduite".

Et Stefan Ellrott, directeur technique de Bugatti, d’enfoncer le clou : "La Chiron fait un compromis entre l’agilité et la vitesse de pointe. Le fait de réduire celle-ci, sur la Divo, nous permet de donner du carrossage négatif et d’obtenir une direction bien plus vive et précise. Nous avons également revu l’aérodynamique. La voiture offre 90 kilos de déportance en plus : 60 sur l’essieu avant, 30 sur l’essieu arrière, pour un total de 460 kilos, à 380 km/h. Au profit de la vitesse de passage en virage".

Hommage

Pourquoi Divo ? Pour rendre hommage au pilote français Albert Divo, qui remporta la Targa Florio au volant d’une Bugatti en 1928 et 1929. Une révérence destinée à rester rarissime, puisque seulement 40 exemplaires sont programmés, au tarif de 5 millions d’euros pièce. Autant dire qu’il n’y en aura pas pour tout le monde, doux euphémisme, puisque les clients intéressés devront même montrer patte blanche en étant déjà propriétaire d’une Bugatti pour pouvoir se porter acquéreur.

Collée à la route

Sur le plan technique, on retrouve le 16 cylindres, 8 litres et quatre turbos, à la puissance inchangée de 1.500 chevaux. Mais le rapport poids/puissance évolue (très, trop) légèrement, en raison d’une masse totale abaissée de 35 kilos. Seulement ? Avant d’avoir formulé la question, Stephan Winkelmann, rétorque "Le problème, c’est que le poids est déjà optimisé sur la Chiron, qui utilise déjà des matériaux le plus léger possible".

Les vraies différences par rapport à la Chiron devraient donc se situer au volant, avec des réglages beaucoup plus pointus et une mise au point optimisée. Sans oublier la stabilité aérodynamique. Pour Achim Anscheidt, styliste de la marque : "Nous avons aussi travaillé en profondeur les flux aérodynamiques pour améliorer le refroidissement des freins notamment, évidemment plus sollicités sur route sinueuse". Au final, la Divo supporterait une accélération latérale de 1,6 G ! 

Retrouvez tous les détails de la Bugatti Divo dans le numéro Sport Auto de septembre 2018, disponible chez votre marchand de journaux dès le 27 août 2018 au prix de 5,90€. 

Technique

Moteur : W16, 4 turbos 
Cylindrée : 7.993 cm3
Puissance : 1.500 ch à 6.700 tr/mn 
Couple maxi : 163 mkg à 2.000 tr/mn 
Transmission : intégrale, boîte à double embrayage 7 rapports
Lxlxh : 4.540-2.040-1.210 mm 
Empattement : 2.710 mm 
Masse : 1.960 kg
Prix : 5.000.000 euros (40 exemplaires) 

Photo de Laurent Chevalier

posté par :
Laurent Chevalier

Réagissez

Commentaire(s)6

dimanche 26 août 2018 à 17:59 leon dit : 2 tonnes , 2 mètres de large et 5 millions d'euros . Pani problem ; avec mon Exige de 240 cv et 900 kilos , je la prends sans pbms pour la montée de la sainte beaume ou en sus elle devra passer la marche AR pour négocier certains virages .

samedi 25 août 2018 à 15:56 cockernoir dit : Dans une longue descente sinueuse , je ne pense pas qu'elle soit plus performante qu'une Lotus Exige ou une Alpine A110 2018 .😎

samedi 25 août 2018 à 10:25 rigel dit : 3 jours d'essai pour... ça ??! honnêtement, 3 heures auraient été suffisantes ! bien peu d'infos, sinon que ça accélère et freine fort (quel scoop !)... et puis, autant jeremy clarkson s'enthousiasme pour un rien, autant laurent chevalier, c'est un peu droopy à côté; mon dieu, si une chiron ne provoque pas un pétage de plombs communicatif chez un essayeur auto, autant changer de métier !

vendredi 24 août 2018 à 23:47 Kevin67Z dit : Bizarre qu'il "change leur fusil d'épaule" après la tôlée qu'ils ont pris de Koenigsegg... Sinon, toujours aussi impressionnant (et chères) ces Alsaciens...

vendredi 24 août 2018 à 22:37 fl91 dit : Plus d'appui à 380 kmh pour prendre des courbes. Reste à trouver une courbe qui se prends à cette vitesse.

vendredi 24 août 2018 à 21:56 Al Dufour dit : Je préfère mettre 3 millions d'euros (si je les avait) dans une Valkyrie que 5 millions pour de si légers changemements par rappprt à la Chiron.