Publié le 31/08/2018 à 11:01

F1 - Verstappen conteste l'utilité du halo

F1 - Les pilotes Red Bull en désaccord sur le halo

Max Verstappen ne pense pas que le halo a protégé Charles Leclerc dans l'accident de Spa. Daniel Ricciardo pense que des images donnent tort à son équipier.

Fernando Alonso et Charles Leclerc ont été impliqué dans un gros accident au départ à Spa (vidéos). La monoplace d'Alonso est passée au dessus de celle de Leclerc et le halo, touché par la McLaren, a été salué. Max Verstappen estime que le dispositif n'a pas protégé Leclerc, et que la roue d'Alonso est restée nettement devant son casque.

« Je pense que ça a l’air pire que ce que cela aurait été sans le halo, » a déclaré le Néerlandais à Sky Sports F1. « Parce qu’une voiture ne tombe jamais vraiment sur une autre. Si le halo n’avait pas été là, personne ne parlerait de la distance avec le casque. »

« Vu que le halo est loin devant, quand il est touché, cela a l’air dramatique. Mais je ne pense pas que c’était si dramatique. »

Ricciardo n'est pas du même avis

L'image de la caméra embarquée de Brendon Hartley, qui n'a pas été diffusée dans le direct, montre que la roue avant-droite de Fernando Alonso se dirigeait vers le cockpit de la Sauber, et que le halo a dévié la roue et cassé la suspension de la McLaren. Daniel Ricciardo estime que cet angle, visible sur les réseaux sociaux, montre l'utilité du halo.

« J’ai vu la caméra embarquée de Brendon, » a précisé Ricciardo à Sky Sports F1. « De l’avant, on dirait qu’Alonso passe au dessus. Mais je ne sais pas si Max a vu la caméra de Brendon. On voit que Fernando arrive du côté. Cela aurait été assez proche (du casque). »

« En voyant ce que j’ai vu, je pense que le halo a fait un bon travail. On est tous d’accord sur le fait qu’il est moche. Mais pour la sécurité, on ne peut pas dire que c’est une mauvaise chose qu’il ait été là dimanche. Je suis content qu’il ait fait ce qu’il avait à faire. »

Fernando Alonso n’est pas certain que sa roue aurait touché le casque de Charles Leclerc, mais il est surtout ravi que le halo évite d’avoir ce débat : « Nous ne savons pas encore, » a précisé le double champion du monde à Sky Sports F1. « Mais c’est mieux de ne pas savoir. C’est mieux de toucher le halo et d’oublier ce problème. C’est un élément qui améliore la sécurité, il n’y a pas de débat à ce sujet. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 31 août 2018 à 12:12 csx38 dit : Qui lui retire à Verstapen son halo et quand il aura prit un objet dans le casque il le redemandera ! si Arton Senna était vivant il aurait recadré le jeuno ! et lui aurait sauver la vie en 1994 .