F1 - Marina Bay est un vrai défi pour les pilotes

F1 - Pourquoi Singapour est si dur pour les pilotesf

Singapour impose un rythme unique aux pilotes, décalé dans la journée. Le circuit de Marina Bay est également difficile pour sa chaleur et son humidité.

Le Grand Prix de Singapour est le seul de l'année intégralement nocturne. Tout le programme est décalé dans la journée, de cinq à six heures selon les séances. Les équipes ne modifient pas leur rythme de travail par rapport aux autres week-ends, ce qui signifie qu'elles arrivent au circuit à la mi-journée et qu'elles le quittent au coeur de la nuit. Rester sur l'horaire européen n'est pas facile pour les organismes.

« Le week-end de Singapour a un programme unique mais j'ai un petit secret pour ça, » indique Esteban Ocon. « Je garde toujours deux heures sur ma montre, celle locale et celle de l'Europe. Je reste sur les horaires européens et j'arrive à me coucher à 21h00, heure française ! »

Carlos Sainz a appris à apprécier ce rythme atypique : « Ce n'est pas commun de se réveiller à 14 heures tous les jours et de quitter la piste à 3 heures du matin, mais c'est ce qui fait son charme, » estime l'Espagnol. « Nous ne voyons pas trop le soleil là-bas et nous avons peu de temps pour explorer les alentours. »

Romain Grosjean aime la singularité de Marina Bay : « J'aime vraiment le Grand Prix de Singapour, » déclare le pilote Haas. « J'aime rouler de nuit. C'est assez fun. Les images sont belles et Singapour est vraiment l'une des plus belles courses que l'on peut avoir de nuit. C'est assez incroyable. Cela apporte quelque chose d'un peu différent au calendrier. »

Le roulage de nuit ne perturbe pas les pilotes, grâce à l'éclairage très puissant. Brendon Hartley ne pense pas que son expérience en endurance sera utile pour son premier Grand Prix de Singapour : « Evidemment, j'ai beaucoup roulé de nuit dans ma carrière, dans des courses comme Le Mans, mais avec l'éclairage, cela ne se remarque pas vraiment, sauf s'il pleut, » souligne le Néo-Zélandais.

Des conditions difficiles

Marina Bay est aussi une course atypique pour ses conditions. La chaleur, l'humidité, la longueur de la course, qui attent souvent deux heures, et même le rythme imposé par le tracé compliquent ce Grand Prix.

« C'est l'un des plus difficiles de la saison, » estime Nico Hülkenberg. « Il est très physique et il met le corps à l'épreuve. Le tour est long avec des virages qui s'enchaînent très rapidement et peu de lignes droites pour souffler. L'humidité complique le tout puisque nous effectuons beaucoup d'actions sur le volant et de changements de vitesse dans ces enchaînements incessants. »

Pierre Gasly n'a jamais roulé à Singapour, mais il s'est préparé aux conditions atypiques : « Je me suis entraîné pour la chaleur, en portant beaucoup d'habits et en transpirant beaucoup, pour être sûr d'avoir beaucoup trop chaud et je suis cet entraînement jusqu'au week-end, en passant aussi du temps dans le sauna, » explique le Normand. « Marina Bay est l'une de mes pistes préférées dans les jeux vidéo, donc je suis impatient de la découvrir en vrai. »

Les pilotes doivent aussi adapter leur nutrition : « Singapour est la couse la plus dure de l'année physiquement, » explique Esteban Ocon. « Il fait chaud et l'humidité est forte, mais je m'y suis beaucoup préparé, avec un gros entraînement cardio. C'est important de manger ce qu'il faut et de beaucoup boire avant de se rendre à Singapour. A part l'entraînement dans la chaleur, ma routine n'évolue pas trop parce que nous devons déjà être en forme pour toutes les courses. »

Sergio Pérez suit aussi une préparation intensive pour Singapour : « Cette course est vraiment difficile pour l'organisme, » estime le Mexicain. « Quand on est dans la voiture, c'est dur de respirer et on transpire beaucoup. Dans les jours qui précèdent la course, je m'entraîne dans les conditions les plus difficiles possibles. Cette course est aussi celle où on reste le plus longtemps au volant, donc c'est important d'être en forme. Pour être bien préparé, il faut bien dormir et rester hydraté. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez