F1 - Leclerc espère jouer le titre en 2019

F1 - Leclerc ne se voit pas en numéro deux en 2019

Charles Leclerc espère jouer le titre dès la saison 2019 chez Ferrari. Il ne se voit pas en numéro deux de Sebastian Vettel.

Charles Leclerc va faire son arrivée chez Ferrari la saison prochaine. Il ne disputera que sa deuxième saison en Formule 1 mais il se fixe des objectifs élevés. Si la monoplace est assez bonne, il espère être dans la lutte pour le titre.

« Mon objectif est de faire le meilleur travail avec la voiture qu’ils ont, » a déclaré Leclerc à la BBC. « Cette année, ils ont une voiture pour remporter le titre. Si c’est la même chose l’an prochain, évidemment (l’objectif) sera de remporter le titre, ce qui est très gros. »

Leclerc reconnaît qu’il serait « prétentieux » d’afficher une certitude dans ses chances de titre alors qu’il ne disputera que sa deuxième saison, mais que cela reste « vraiment l’objectif ». « Je ne sais pas si j’y arriverai, mais ce qui est sûr, c’est que je ferai le maximum absolu, » promet le Monégasque. « J’ai vu beaucoup de gens douter de la décision, ce qui totalement normal, et je comprend mais je vais essayer de leur donner tort et de faire le meilleur travail possible. »

Leclerc ne pense pas qu'il sera le numéro deux

Charles Leclerc fera équipe avec Sebastian Vettel, un quadruple champion du monde, peut-être quintuple champion à la fin de la saison. Il ne vient pas pour prendre le statut de pilote numéro deux.

« C’est plus ou moins la même chose dans toutes les équipes, » a précisé Leclerc à Sky Sports F1. « Les deux pilotes débutent la saison avec le même statut et à un moment de la saison, on voit certaines consignes parce qu'il est possible qu’un pilote joue le championnat et pas l’autre. »

« C’est normal, cela se fait dans toutes les équipes. Mais je pense qu’ils nous laisseront nous battre en début de saison. »

Leclerc espère être au niveau immédiatement : « L’expérience est toujours un avantage, mais je crois que si on est assez bon pour avoir une place en F1, on est assez bon dès qu’on arrive en F1, » a-t-il précisé à la BBC. « Et si l’an prochain je n’ai pas d’assez bons résultats pour rester chez Ferrari, ce sera normal d’être rétrogradé. »

« Je ne vais pas chez Ferrari pour apprendre. Je vis une très bonne saison cette année, où j’ai pu apprendre énormément. J’ai encore énormément à apprendre et je peux progresser dans de nombreux domaines. Mais l’an prochain, il faudra être au niveau dans un top team. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 14 septembre 2018 à 12:03 Peher dit : A condition de ne pas trop raser les murs ...