24h du Mans - McLaren intéressée par les Hypercars

24H du Mans - McLaren séduite par le concept des Hypercars

La transformation des LMP1 en Hypercars est un projet « attractif » pour McLaren. Le constructeur pourrait faire son retour aux 24 Heures du Mans.

Après les départs d'Audi et Porsche, Toyota est le seul grand constructeur encore engagé en LMP1. Pour attirer de nouvelles marques, l'Automobile Club de l'Ouest, organisateur des 24 Heures du Mans, veut lancer une nouvelle catégorie en 2020, nommée Hypercar, et dont le règlement devrait être défini avant la fin de l'année. Ces voitures apparaîtront au Mans en 2021, puisque les saisons se terminent désormais avec cette course.

McLaren fait partie des constructeurs impliqués dans les discussions depuis le lancement du projet. Le constructeur anglais a remporté l'épreuve en 1995, à l'époque où de spectaculaires GT dominaient l'épreuve. Zak Brown, le directeur général de McLaren, a rencontré Pierre Fillon, Président de l'ACO, Gérard Neveu, organisateur du WEC, et Richard Mille, responsable de la commission endurance, lundi, pour suivre l'avancement des règlements.

« Nous sommes très intéressés par ce projet et nous aimons la direction prise, » a déclaré Brown à Endurance-Info. « Le WEC et les 24 Heures du Mans offrent une plateforme de premier choix. En termes de budget et de compétitivité, l’Hypercar est attractif pour McLaren. »

Pas de programme au détriment de la F1

Toyota, Ferrari et Aston Martin seraient également intéressés. Zak Brown pense qu'avec le règlement Hypercar et les saisons désormais étalées sur deux ans, pour finir avec les 24 Heures du Mans, l'endurance va repartir sur une dynamique positive.

« Il y a beaucoup d’intérêt des constructeurs pour cette catégorie, » estime Brown. « Je pense que l’Hypercar rencontrera un vrai succès. Cinq à six constructeurs s’y intéressent. Je pense que l’endurance a de beaux jours devant elle et l’aura des 24 Heures du Mans est très importante. J’apprécie aussi la découpe de la Super Saison, je pense que c’était la bonne chose à faire et le prochain calendrier est bon. »

McLaren étudie plusieurs programmes en dehors de la Formule 1 puisque l’équipe pourrait aussi s’engager en IndyCar la saison prochaine. Zak Brown est attentif à ne pas multiplier les engagements au détriment de la F1.

« Tout ce que nous faisons en dehors ne tirera pas sur les ressources de la F1, » assure-t-il. « Nous avons 4 000 employés donc, si nous devions faire des courses d’endurance ou des courses d’IndyCar, nous pourrions utiliser une partie de la machinerie et de la technologie de la F1, mais les gens de la F1 n’iront pas travailler en WEC ou en IndyCar. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found