Publié le 02/10/2018 à 12:18

F1 - Mercedes pourrait encore donner des consignes

F1 - Mercedes pourrait donner de nouvelles consignes

Toto Wolff envisage de donner de nouvelles consignes s'il juge cela nécessaire. Le patron de Mercedes salue l'attitude de Valtteri Bottas à Sotchi.

Mercedes a demandé à Valtteri Bottas de laisser la première place à Lewis Hamilton à Sotchi. La décision fait débat, même si Sebastian Vettel, le rival de Hamilton pour le titre, la juge normale. Toto Wolff a assumé cette décision, qui pourrait être très importante dans la lutte pour le titre. Il pourrait donner de nouvelles consignes cette année s'il juge cela nécessaire.

« Chaque décision est prise dans son contexte et nous pourrons traverser de nouveaux moments difficiles avant la fin de la saison, » explique le patron de Mercedes Motorsport. « Mais nous les étudierons tous selon les besoins et nous les affronterons ensemble, en étant une équipe forte. »

L'Autrichien salue l'attitude de Valtteri Bottas, qui a accepté la consigne : « La vraie force d'une équipe réside dans ce que les individus sont prêts à sacrifier pour le groupe, » estime Toto Wolff. « Valtteri a accepté de sacrifier sa victoire à Sotchi pour aider à protéger notre doublé et augmenter notre avance dans les deux championnat, et il a dit qu'il sera prêt à le refaire demain. Cela dit tout ce qu'il faut savoir sur la qualité et l'intégrité de sa personne. »

« A Sotchi, Valtteri a prouvé que c'est un vainqueur : il a signé la pole, il a contrôlé la course et il avait le rythme pour gagner. Il a aussi montré qu'il joue vraiment le jeu de l'équipe quand nous avons besoin de lui en fin de saison. »

Une décision difficile

Mercedes a hésité avant de donner la consigne à Valtteri Bottas dimanche. Toto Wolff a finalement estimé que cette décision était nécessaire.

« Ce n'était pas une décision facile à prendre, même si c'était la bonne pour le championnat, » estime Wolff. « Je pense que nous avons tous eu ce conflit entre notre tête et notre coeur dimanche, mais on ne peut pas faire de compromis. Quel que ce soit ce scénario auquel on pense, le vieux dicton militaire dit "Aucun plan ne survit au premier contact avec l'ennemi", et on l'a encore vu en Russie avec le déroulement de la course. »

Hamilton a 50 points d'avance sur Vettel au championnat mais Mercedes ne prend rien pour acquis : « Au final, nous quittons Sotchi avec une plus grande avance dans les deux championnats, » souligne Wolff. « Mais nous savons que cela ne signifie rien parce que notre lutte avec Ferrari est loin d'être terminée. Nous ne pouvions rien prendre pour acquis et nous allons continuer à attaquer dans tous les domaines dans les prochaines courses. La bagarre avec Ferrari reste extrêmement disputée, comme on l'a vu dimanche avec le rythme de Sebastian et la pression qu'il a mis sur nos épaules. Lewis était à Brackley (l'usine châssis) cette semaine et il a faim, il est concentré et totalement déterminé à gagner, c'était formidable de voir la puissance qu'il a apportée à ce championnat, et il l'a amenée à un autre niveau depuis la pause estivale. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 02 octobre 2018 à 13:03 Juju dit : Sans blague... Encore un scoop...