Aspark : la Owl se réserve à Paris

Aspark : la supercar Owl exposée et réservable au Mondial de Paris 2018

Aspark expose la supercar électrique Owl à Paris. Les réservations seraient ouvertes.

Encore en développement, l'Aspark Owl est exposée au Mondial de Paris 2018. L'agence Bloomberg aurait eu vent de nouvelles spécifications techniques concernant cette supercar électrique, qui s'est récemment illustrée en abattant le 0 à 100 km/h en 1,9s environ chaussée de pneus slicks.

Côté chiffres, tout aurait doublé par rapport aux annonces initiales, puissance comme poids. La Owl tirerait ainsi au moins 1.150ch et 885Nm de couple de sa motorisation électrique, pour une masse d'environ 1.500kg à sec. Faire de l'engin la voiture la plus rapide du monde en accélération serait l'objectif d'Aspark, quitte à sacrifier d'autres performances. La firme prévoirait ainsi une vitesse de pointe de 280 km/h et une autonomie de 300km.

Un projet trop ambitieux ?

La petite équipe d'ingénieurs qui travaille sur la Owl serait à quelques mois de finaliser la fiche technique pour entamer la phase suivante d'un développement qui devrait durer encore deux ans environ. Pourtant, le jeune constructeur japonais aurait déjà fixé un prix de 3,1 millions d'euros pour l'auto, qu'il prévoirait de produire à 50 exemplaires.

Le salon parisien serait l'occasion pour les clients intéressés de réserver leur exemplaire, contre un acompte d'un million d'euros non-remboursable. Le look et les promesses pourraient séduire, mais la concurrence est rude et rapide sur le segment. A titre de comparaison, Rimac promet 1,97s pour le 0 à 100 km/h avec la C_Two vendue moins de deux millions d'euros, et Tesla annonce même 1,9s sur l'exercice pour le futur Roadster avec un prix de 172.000€. Le succès d'Aspark reste donc sujet à caution.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez