Le championnat dédié aux femmes très critiqué

Les W Series violemment critiquées par Pippa Mann

Pippa Mann, qui a disputé les 500 miles d'Indianapolis six fois, reproche aux W Series de créer une « ségrégation » entre hommes et femmes.

Mercredi, la création des W Series a été annoncée. Ce championnat de monoplaces dédié aux femmes a suscité des réactions mitigées parmi les femmes pilotes. Certaines, comme Tatiana Calderon, y voient un moyen de promouvoir la place des femmes en sport automobile, mais d'autres, à l'image de Sophia Flörsch, estiment que séparer les femmes des hommes envoie un message négatif. Pippa Mann, qui a disputé les 500 miles d'Indianapolis à six reprises, a exprimé sa colère sur son blog.

Elle indique avoir été contacté par les « clowns » derrière le projet des W Series il y a trois ans. « Ils voulaient nous mettre dans un équipement de GP2 de deuxième niveau, quel que soit notre niveau d'expérience, et que nous soyons face à face dans un championnat juste pour les filles, à se battre pour une coupe réservées aux filles, » écrit Mann. « Et, la cerise sur le glaçage du gâteau ? Le fait de retirer le pouvoir des femmes athlètes, dans l'un des rares sports où les hommes et les femmes peuvent s'affronter à armes égales, était présenté comme un moyen de nous donner le pouvoir ? Non merci. »

Pippa Mann précise avoir été encore approchée la semaine dernière, pour le même projet, désormais mené par une équipe différente. « Ils créent un cirque et ils veulent que nous soyons les animaux sur scène, » estime-t-elle.

Pippa Mann ne veut pas d'une « ségrégation »

Le sport automobile est mixte, dans toutes les catégories, et Pippa Mann ne voit aucun intérêt à séparer les femmes des hommes. Elle souhaite affronter les meilleurs pilotes, quel que soit leur genre.

« En tant que femmes pilotes, nous somme avant tout pilotes, et notre genre passe après, » explique l'Anglaise. « Nous avons grandi en rêvant de gagner des courses, de gagner des championnats, face à tout le monde, comme tous les hommes. Nous n'avons pas rêvé de subir une ségrégation et de remporter une coupe réservée aux femmes. »

Pippa Mann préférerait voir les investisseurs derrière les W Series soutenir des femmes pilotes dans des championnats mixtes : « Ceux qui soutiennent ce championnat réservé aux femmes ne dépensent pas leur argent pour soutenir des compétitrices comme moi, dans le bon championnat, où je pourrais rouler à plein temps, » estime-t-elle. « Imaginez un moment comment ils pourraient aider des femmes pilotes en leur donnant le bon matériel dans des championnats adaptés à leur véritable expérience, au lieu de nous désigner par notre genre. Imaginez ce qu'ils pourraient faire pour soutenir les femmes pilotes, combien de petites filles pourraient suivre ces pilotes, combien de rêves pourraient être réalisés, et combien de rêves pourraient être inspirés. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

lundi 15 octobre 2018 à 20:43 MANFRED91 dit : Les sports auquels tu fais allusion font la part belle à l’engagment physique, la force brute ou la puissance, items ou les hommes sont plus favorisés par dame nature alors que le sport automobile lisse ces avantages, et notre Michèle Mouton nous l’a bien prouvé au volant de l’Audi Quattro dans les années 80 souviens-toi... nul besoin alors d’un pseudo championnat féminin.

lundi 15 octobre 2018 à 13:59 XxoxX dit : dans tenis ou l'athlétisme ça ne dérange personne que les femmes aient leur propre catégorie. le foot féminin ne connait pas le succès du foot masculin. devrait on pour autant arrêter le foot féminin ?

lundi 15 octobre 2018 à 13:56 MANFRED91 dit : Miss Pippa Mann a parfaitement raison, au risque de me répéter je trouve que le principe même d’un championnat dédié aux femmes est une insulte pour ces dames qui sont aussi capables que nous de tenir un volant en F1 Sarah Fisher, Danica Patrick et Carmen Jorda nous l’ont prouvé ! L’égalité homme femme n’est apparemment par à l’ordre du jour en sport auto que Michèle mouton prenne la parole et que le fantôme de Leila Lombardi les hante à jamais!

vendredi 12 octobre 2018 à 18:12 Jolasoie dit : En effet sa va être du genre deux pois deux mesures allé demander à Michèle mouton qui était pilote de rallye à l époque qu esse qu elle en pense elle va sûrement rigoler

vendredi 12 octobre 2018 à 11:47 rigel dit : ça pose en effet beaucoup de questions cette initiative... pas certain que ça aille dans le bon sens :(

vendredi 12 octobre 2018 à 08:30 Vektrox dit : J'ai toujours rêvé de formule 1 mixte, il y'a des femmes pilote qui son terrible au volant.