Des racines et des ailes : l'Heritage Military

Longines Heritage Military célébrant les 100 ans de la Royal Air Force

Diamètre contenu, cadran veilli, couronne hypertrophiée, aiguilles bleuies : la Longines Heritage Military est un hommage au siècle dernier.

Stanley Turner, radiotélégraphiste à la RAF pendant la seconde guerre mondiale, portait à son poignet cette montre. Enfin plutôt celle qui l'inspira, une trois aiguilles petite (32,5 mm), ultra lisible, dont la couronne massive et striée facilitait la manipulation. La montre de Turner fut retrouvée des années après et un collectionneur la retourna à Longines. Qui décida qu'une seconde jeunesse pouvait lui être accordée. Le diamètre du modèle 2018 forcit à 38,5 mm mais comme les cornes sont étirées, cette Heritage Military occupe généreusement le poignet. Mais son atout esthétique principal réside dans ce cadran ivoire moucheté, manuellement, d'infimes gouttelettes noires. Il en résulte un fond qui semble avoir souffert des affres du temps, sans que cela ne soit le cas. Après les index luminescents jaunis pour faire vintage, voici une nouvelle étape dans la mode du néo-rétro...

Box, box, box !

Etanche à seulement 30 mètres, la Longines Heritage Military troque le plexi cheminée du modèle originel pour un saphir ''box'', appellation désignant l'aspect très charnu de ce verre. Ou comment allier efficacité (le saphir est quasiment inrayable) et look rétro. Sous le fond clipsé, on trouve le L888.2, un calibre automatique de 11 1/2 lignes, battant à 25.200 alternances/heure. Derrière cette appellation se cache un ETA A31.L01, garantissant jusqu'à 64 heures d'autonomie. Seule complication de cette montre, la trotteuse, fine et au contre-poids discret, survole un chemin de fer minimaliste, simplement agrémenté des douze chiffres. La Longines Heritage Military vient dans un bel écrin, comprenant aussi deux bracelets (un cuir et un Nato) ainsi que l'outil pour en changer. Son prix : 1.860 €.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez