Publié le 18/10/2018 à 12:47

F1 - Austin devrait convenir à la Renault

F1 - Renault optimiste pour le Grand Prix des Etats-Unis

Renault pense que le circuit d'Austin sera favorable à sa monoplace. Nico Hülkenberg et Carlos Sainz apprécient la piste.

Renault reste sur plusieurs courses difficiles mais l'équipe espère se relancer pour les quatre dernières courses de la saison, afin de préserver sa quatrième place au championnat. Austin devrait convenir à la monoplace française.

« Le tracé pourrait jouer en faveur de notre ensemble, mais les écarts sont tellement faibles en milieu de tableau que nous devrons exploiter tout notre potentiel samedi et dimanche, » prévient Nick Chester, le directeur technique châssis de Renault. « Seuls trois dixièmes de seconde pourraient séparer le septième du douzième sur la grille. C'est extrêmement serré. Nous devrons donc faire tout ce qui est en notre pouvoir pour sortir en tête de ce groupe. »

Carlos Sainz dresse le même constat après avoir arraché la 10ème place au Grand Prix du Japon : « Après ce point au Japon, je suis optimiste pour Austin, » déclare l'Espagnol. « Ce circuit devrait convenir davantage à la voiture que Suzuka. »

Renault compte sur des pilotes performants : « Nos deux pilotes aiment le circuit, en particulier Carlos (Sainz), qui y semble de toute évidence à l'aise, » souligne Chester. « L'an passé, il avait été impressionnant pour ses débuts avec Renault. »

Les pilotes apprécient le circuit

Nico Hülkenberg apprécie le circuit d'Austin, et notamment l'enchaînement du premier secteur. Il estime que ce circuit est à part au calendrier.

« Son tracé se démarque vraiment des autres, » estime-t-il. « Il est vraiment bien conçu avec de beaux enchaînements reliés les uns aux autres et il demande du rythme. Le premier secteur est similaire à Maggots-Becketts-Chapel de Silverstone, car il s'avale à toute vitesse et c'est ce dont les pilotes raffolent. On doit trouver un bon équilibre entre les virages fluides et les deux longues lignes droites. »

« Les freins et la consommation sont également mis à l'épreuve. Ce sont des sujets sur lesquels nous devrons être attentifs, mais Austin n'en reste pas moins une piste qui me donne le sourire ! »

Sainz aime aussi le circuit : « Austin est l'un de mes tracés préférés, » souligne-t-il. « Sa personnalité et son caractère diffèrent un peu des autres pistes au calendrier. On peut y ressentir toute la puissance d'une F1 tout en retrouvant un mélange parfait entre courbes rapides, lignes droites, freinages difficiles et virages à 90°. Tout cela offre un superbe challenge aux pilotes. »

« Le premier secteur est exceptionnel, très amusant au volant de ces monoplaces. C'est extrêmement rapide avec plusieurs changements de direction et beaucoup de forces g. J'aime vraiment ce genre de circuit ! »

Tous les éléments de la monoplace sont sollicités : « Il faut une bonne efficacité aérodynamique, de bons appuis et peu de traînée, de la puissance et une monoplace prévisible et stable sur le plan des réglages, » détaille Chester. « Sur ce dernier point, il n'y a rien de particulier à signaler, si ce n'est la grande variété de virages à affronter. Le troisième secteur devrait nous convenir et nous tenterons d'extraire le maximum de la voiture dans le premier secteur, plus rapide. »

Hülkenberg aime beaucoup la ville

Austin offre aussi un cadre unique. La ville est assez éloignée de l'image habituellement donnée au Texas et Nico Hülkenberg apprécie l'ambiance qui y règne.

«  J'aime beaucoup me rendre au Texas pour le Grand Prix des États-Unis, » indique-t-il. « Austin est une ville géniale, sans même parler de son ambiance. C'est l'endroit idéal pour organiser un week-end de course. »

« C'est en général un superbe événement où l'on prend beaucoup de plaisir. J'ai toujours envie de me mettre quelque chose sous la dent et l'Amérique s'y prête assez bien entre les burgers et autres tentations. Même si je vais éviter les fast-foods avant la course, soyez sûrs que je dégusterai quelques spécialités locales dimanche soir. D'année en année, le Grand Prix des États-Unis devient l'un des week-ends les plus amusants du calendrier. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 18 octobre 2018 à 17:02 @mais dit : C'est très bien qu'il leur apporte la poisse... Avec toutes les peaux de bananes que ces Renault laissent derrière eux ils devraient bien être capable à laisser derrière eux quelques concurrents. Renault Mario kart style.

jeudi 18 octobre 2018 à 15:58 Mais ô Rémy dit : Depuis le début de la saison t'écris ça Lalanne tu te rends pas compte que tu leur porte malheur