Publié le 26/10/2018 à 14:29

F1 - Vettel évoque des erreurs « assez bizarres »

F1 - Sebastian Vettel surpris par ses tête-à-queue

Sebastian Vettel pense que ses tête-à-queue des dernières courses sont liés à une perte d'appuis.

Sebastian Vettel a fait trois tête-à-queue en course cette année, à Monza en attaquant Lewis Hamilton (vidéo), à Suzuka en tentant un dépassement sur Max Verstappen (vidéo), et à Austin en se battant avec Daniel Ricciardo (vidéo). Sebastian Vettel est le premier surpris par ces tête-à-queue à répétition. Il pense qu’il a eu une perte aérodynamique dans chacun des incidents.

« Plus on se rapproche, moins on a d’appuis et les tête-à-queue étaient tous assez bizarres parce que je ne pouvais pas y faire grand chose, » a expliqué le quadruple champion du monde à Sky Sports F1.

« Ce n’est pas comme si j’avais roulé trop vite ou que j’aurais fait un tête-à-queue en étant seul, absolument pas. Je pense qu’il y a eu une sorte de perte en étant à l’intérieur d’une voiture voiture. Dans les trois incidents, je n’étais pas clairement devant, au mieux à côté. »

Vettel ne changera pas son approche

Sebastian Vettel ne pense pas avoir fait de véritable erreur dans ses tête-à-queue. Il ne veut pas changer d'approche, mais il pensera à ces incidents lorsqu'il tentera un nouveau dépassement.

« Si on fait un tête-à-queue, évidemment que quelque chose ne s’est pas bien passé, » reconnaît Vettel. « Mais quand on est dans la voiture, c’est toujours un peu différent que quand on regarde 13 angles, au ralenti, etc, à cette vitesse, même la dernière personne du paddock peut avoir un avis. »

« Fondamentalement, je n’ai rien fait de fou ou de stupide. Je n’en ai pas trop fait en essayant une chose qui ne pouvait pas fonctionner. »

« Evidemment, c’est un arrivé un peu trop souvent. La prochaine fois que je verrai une opportunité, je suis sûr que je plongerai, mais il est évident que dans un coin de l’esprit, on se dit qu’il faut garder la voiture dans la bonne direction. »

Les trois tête-à-queue de Sebastian Vettel ont certains points communs puisqu'à chaque fois, il était à l'intérieur, en attaquant un pilote. Le pilote Ferrari pourrait changer de méthode : « Peut-être que je dois essayer l’extérieur la prochaine fois, au moins je ne ferai pas de tête-à-queue ! » ironise Vettel. « Evidemment, on préfère l’intérieur dans un virage, ça ne change pas. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 26 octobre 2018 à 15:05 ah!tipik dit : Trois combats contre trois adversaires différents et trois erreurs qu’eux ne commettent pas...bizarre,bizarre !