F1 - Honda « dépasse les attentes » de Toro Rosso

F1 - Toro Rosso impressionnée par les progrès de Honda

Franz Tost estime que la dernière version du moteur Honda le met au contact de ceux des top teams. Le patron de Toro Rosso est ravi des progrès du motoriste.

Quel est le véritable niveau de Honda ? Red Bull, future partenaire du motoriste japonais, et Toro Rosso, qui utilise déjà le V6 Honda, sont très enthousiastes. Honda multiplie les changements de pièce en cette fin de saison et Pierre Gasly en est à huit moteurs, mais le motoriste fait des expérimentations en vue de la saison 2019. Toro Rosso est en fait ravie de la fiabilité du moteur et des progrès effectués dans la fiabilité.

« Ils ont dépassé nos attentes concernant la fiabilité, parce que nous pensions avoir beaucoup plus de problèmes, » a assuré Franz Tost, le patron de l’équipe, en conférence de presse à Austin. « Sincèrement, nous n’avons eu aucun gros problème, dans les performances non plus. Avec la nouvelle spécification, nous ne sommes pas loin des top teams. »

Il est ravi du niveau du V6 nippon : « Ils ont fait un travail fantastique (en 2018), parce qu’ils ont énormément amélioré leurs performances, la fiabilité également, et je suis vraiment impatient de disputer les deux dernières courses, à Sao Paulo et Abou Dhabi, parce que nous espérons ne plus avoir de pénalités, » indique Tost. « Pour l’an prochain, ils sont sur la bonne voie et ils vont progresser durant l’hiver. »

Les concurrents voient aussi des progrès

La concurrence commence aussi à craindre Honda. Le motoriste japonais devrait être au niveau de ses rivaux la saison prochaine.

« Honda a commencé un peu en retard mais je pense qu’ils reviennent vite, » estime Otmar Szafnauer, le patron de Force India.

Frédéric Vasseur dresse le même constat. Il estime qu’il ne faut pas tirer de conclusions de l’utilisation massive de moteurs en cette fin de saison : « Ils sont dans une situation étrange en cette fin saison, ils préparent probablement plus la suivante qu’autre chose, » a précisé le patron de Sauber.

Le Français pense que Honda parviendra à respecter la limite de trois moteurs par an : « Ferrari, Mercedes et Renault y arrivent et je pense que Honda pourra le faire bientôt, » indique-t-il.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez