F1 - Vettel : « Un moment horrible »

F1 - Vettel a du mal à accepter la défaite

Sebastian Vettel a eu du mal à vivre sa défaite au championnat mais il a félicité le clan Mercedes. L'Allemand a vécu l'une de ses saisons les plus dures.

Sebastian Vettel était abattu après l'arrivée à Mexico. Le cinquième titre de Lewis Hamilton était attendu depuis Suzuka, mais le pilote Ferrari croyait encore en ses chances. Ses efforts n'ont pas été payants.

« C'est un moment horrible, » a déclaré Vettel en conférence de presse après l'arrivée. « On fait de gros efforts et oui, nous l'avons vu venir. J'étais attentif en cours de maths donc je savais faire les calculs, mais on y croit jusqu'au bout. »

« C'est la troisième fois de ma vie que je traverse ce genre de déception, on réalise qu'on ne peut plus gagner le championnat et on ne se sent pas bien. On ne se souvient pas d'un seul moment mais de toute l'année : le travail mis en oeuvre, les efforts nécessaires, de la fin de l'année dernière jusqu'à maintenant. »

« Oui, je pense que nous avions nos chances. Nous avons saisi la plupart (des opportunités), mais pas certaines. Finalement, nous n'avons pas été assez bons. »

Vettel estime qu'il a « peut-être » vécu sa saison la plus difficile. « Je ne sais pas, » reconnaît-t-il. « Il faut que j'y repense, mais à certains égards, c'est certainement le cas. C'était vraiment différent des autres années mais je pense qu'il ne faut pas oublier que nous avions un très bon package, que nous avons pu gagner des courses. »

« Nous ne sommes plus en lice au championnat des pilotes mais nous pouvons jouer celui des constructeurs. Même si cette année a été difficile, je pense qu'elle reste bonne pour l'équipe. »

« Nous continuons à progresser, mais il y a certainement des choses à corriger pour ateindre cette dernière marche. »

Vettel a félicité Hamilton et Mercedes

Après l'arrivée, Vettel a tenu à féliciter Hamilton pour son titre. Il ne veut pas révéler ce qu'il lui a précisément dit : « Je ne suis pas le genre de personne qui partage ça, » déclare Vettel. « Je l'ai félicité, je pense que son pilotage a été superbe toute l'année, et il a été meilleur que moi. Donc je lui ai dit que c'était mérité et d'en profiter, le cinquième (titre) est incroyable. »

« Je l'ai surtout félicité et je lui ai demandé de tout donner à
nouveau l'an prochain, j'ai besoin qu'il soit à son meilleur niveau pour continuer à l'affronter. »

Vettel a également fait un passage par la sale des ingénieurs de Mercedes, pour les féliciter (vidéo).

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)14

mardi 30 octobre 2018 à 09:09 MANFRED91 dit : Moi aussi Saxo j’ai de gros doiutes sur la malchance récurente de Ricciardo... mais Vettel a eu le même traitement dès lors qu’il’annonca Son départ ! Et je ne jette pas la pierre à RB car d’autres ont procédé de même au travers les âges. Mais pour en revenir à Charles : je lui souhaite bonne chance de tout cœur ... même si je souhaite que Seb décroche le graal avec Ferrari ... encore faut-il que la Scuderia s’organise et s’inspire du trinôme Todt Brawn Schumi.

mardi 30 octobre 2018 à 07:43 SAXO kitcar-96 dit : @MANFRED 91 (suite) après pour 2019 si Charles est si prometteur je pense que la 5e étoile Sebastian n'est pas prêt de l'avoir à moins qu'il fasse un gros travail psychologique sur sa personne, aller pour être positif vu qu'on a mis au jour la combine de Mercedes je pense doublés Ferrari pour les deux derniers Grand Prix

mardi 30 octobre 2018 à 07:39 SAXO kitcar-96 dit : @MANFRED 91 (suite) après pour l'année prochaine si Charles Leclerc est si prometteur et efficace que ce que l'on veut le dire je crains que Sébastian soit fortement déstabiliser donc la 5e étoile il sera pas prêt de l'avoir a moins qu'il fasse un gros travail psychologique sur sa personne, bon autrement pour être positif si tout se passe bien les deux derniers Grand Prix c'est doublés Ferrari vu que pour Mercedes on a mis au jour leurs petites combines avec les jantes

mardi 30 octobre 2018 à 07:35 SAXO kitcar-96 dit : Tout d'abord laisse-moi te dire c'est un pur hasard que je sois arrivé après ton commentaire donc rassures-toi ce n'est pas de la provocation de ma part, après je sais que tu es un grand fan de Sébastian donc je comprends ton raisonnement mais moi c'est ce que je ressent , chez Mercedes idem et pour Red bull j'ai fortement l'impression qu'il en est de même j'adore le pilotage de Max quand il est sympa avec ses collègues de pistes mais j'ai un gros doute sur la Bérézina de Danny

mardi 30 octobre 2018 à 07:30 SAXO kitcar-96 dit : @MANFRED91 tout d'abord laisse-moi te dire que je n'ai pas fait exprès de tomber juste après ton commentaire alors rassure-toi ce n'est pas de la provocation de ma part envers toi car je connais ton admiration pour Sebastian Vettel, après bon moi c'est mon opinion malheureusement pour la F1 ça marche comme ça on l'a vu pour Mercedes aussi que Valtteris il a fallu qu'il fasse le porteur d'eau pour Lewis et pour Red Bull ça ce n'est que mon sentiment j'ai l'impression que c'est exactement pareil j'aime le pilotage de Max quand il respecte ses copains de piste mais j'ai de gros doutes sur la Bérézina de Dany, après pour l'année prochaine si Charles Leclerc et soit disant un bon pilote je crains que Sébastian soit déstabiliser à moins qu'il fasse un gros travail psychologique sur sa personne

lundi 29 octobre 2018 à 22:49 bibi67 dit : Vettel peut faire son méa culpa en priorité ? !!!

lundi 29 octobre 2018 à 21:30 MANFRED91 dit : Désolé Saxo mais je n’ai pas remarqué un sens de l’abnégation aussi développé chez Kimi (voir GP de Monza). Il n’a d’ailleurs jamais été un rempart efficace pour Vettel face à Hamilton. Quant aux 2 autres auxquels tu fais allusion (et tu oublies aussi Irvine) ils n’ont jamais su impressionner par leurs talents : Rubinho s’est fait étrillé par Button chez Brawn GP et Massa, certes en fin de carrière, n’a pas été fabuleux face à Bottas !

lundi 29 octobre 2018 à 19:23 Geiersturzflug dit : Pauvre Vettel.

lundi 29 octobre 2018 à 12:09 SAXO kitcar-96 dit : Il a surtout eu un coéquipier loyal qui a sacrifié ses propres résultats durant 4 ans pour que monsieur Vettel puisse remporté des titres , ce qui est une habitude chez Ferrari il n'y a qu'à voir ce qu'on dû faire Rubens Barrichello et Felipe Massa, mais bon en F1 ça se passe comme ça et il paraît que celui qui décroche la couronne dans ces conditions est ce qu'on appelle un grand champion

lundi 29 octobre 2018 à 12:07 MANFRED91 dit : 100 % d’accord avec toi Juju la Ferrari n’a pas été dominatrice preuve en est le nombre de doublés réalisés cette année ! Seul Vettel a su la faire gagner 5 fois alors que Kimi était souvent bien trop loin. Les médias nous ont vendu le duel Mercedes - Ferrari comme un suspens haletant... afin d’éviter le grand sommeil qui nous attendait.

lundi 29 octobre 2018 à 12:01 MANFRED91 dit : 100 % d’accord avec toi Juju la Ferrari n’a pas été dominatrice preuve en est le nombre de doublés réalisés cette année ! Seul Vettel a su la faire gagner 5 fois alors que Kimi était souvent bien trop loin. Les médias nous ont vendu le duel Mercedes - Ferrari comme un suspens haletant... afin d’éviter le grand sommeil qui nous attendait.

lundi 29 octobre 2018 à 11:59 SAXO kitcar-96 dit : il a surtout eu un coéquipier loyal qui n'a pas hésité à sacrifier ses résultats durant 4 saisons pour que mr Vettel puisse accrocher une cinquième étoile enfin on va pas trop critiquer parce qu'il paraît que ça fait partie des grands champions ce genre de combines pour l'année prochaine je ne sais pas comment ça va se passer mais je ne pense pas que Charles Leclerc accepte d'avoir le rôle qu'a eu Kimi pendant 4 ans, ou encore Felipe Massa et Rubens Barrichello pendant tant d'années

lundi 29 octobre 2018 à 11:38 Juju dit : La Ferrari, la meilleure monoplace? Sur certains tracés, peut-être, mais sur l'ensemble de la saison, j'en doute. On nous a vendu ça pour qu'on ne sombre pas d'avance dans l'ennui trop tôt dans la saison, mais la Mercedes avait encore, globalement, une petite avance (rejointe par Ferrari en juillet, puis l'incessant travail de Mercedes a de nouveau payé (cf Singapour)). Vettel a commis beaucoup d'erreur, Hamilton aucune. C'est certain. Mais la Ferrari ne dominait absolument pas, au contraire, l'acharnement de Vettel, jusque'à régulièrement partir à la faute, le démontre pleinement.

lundi 29 octobre 2018 à 11:21 CarCircus dit : Il avait la meilleure monoplace, et il n'a pas pu en profiter, tout le contraire de son adversaire qui lui a été plus régulier et attentif, peut-être même que ça a été la plus belle saison d'Hamilton.