Porsche 911 (2018) : les variantes expliquées

VIDEO. Porsche présente les nombreuses variantes de la 911, de la Carrera à la GT2 RS.

Modèle iconique de Porsche, la 911 a vu son catalogue s'étoffer de nombreuses variantes au cours de ses 55 ans de carrière. 24 versions sont aujourd'hui disponibles pour la 911 type 991, septième génération du modèle. Pour aider à y voir plus clair, le constructeur revient sur leurs particularités et appellations. Découvrez la vidéo.

Les noms et chiffres sont notamment expliqués. La 911 Carrera, qui ouvre la gamme, tient par exemple son nom de la course mexicaine Carrera Panamericana où le constructeur allemand s'était illustré à ses débuts. L'auto a par la suite été déclinée en 911 Carrera Cabriolet, à capote souple, puis en 911 Targa dotée d'un panneau de toit rigide amovible et d'un arceau caractéristique Sur les générations 993 à 997, les Targa étaient dotées d'un toit panoramique ouvrant. Autre découvrable historique, absente de la vidéo, la 911 Speedster est une série limitée qui a connu plusieurs itérations. Elle est biplace et se reconnaît à son pare-brise raccourci ainsi qu'à son double bosselage arrière.

L'alphabet Carrera

Porsche a récemment fait revenir la lettre "T", sur la 911 Carrera T. Il s'agit d'une Carrera allégée dont les équipements sont dédiés à la conduite sportive, visant une clientèle de puristes. Vient ensuite la Carrera S, plus puissante que les Carrera et Carrera T, avec en outre un catalogue d'options plus fourni. Au sommet des gammes Carrera et Targa se trouvent les GTS (Grand Tourisme Sport), dotées d'un châssis plus affûté et d'un équipement enrichi. Quant au chiffre "4", il indique simplement que la voiture dispose de quatre roues motrices le cas échéant. Les Carrera 4 se distinguent des Carrera à leurs ailes arrière larges, comme les modèles les plus puissants.

Comme son nom l'indique, la 911 Turbo a été la première équipée d'un moteur suralimenté. Si c'est aujourd'hui aussi le cas des Carrera et Targa, la Turbo représente le haut de la gamme polyvalente en termes de puissance, de liaisons au sol et d'équipement. Depuis la génération 993, la Turbo est dotée d'une transmission intégrale. Elle existe par ailleurs en version Turbo S avec plus de chevaux.

La gamme GT

Le haut de la gamme 911 est assuré par la série GT, qui fait le pont entre la route et la compétition. Puissance élevée, châssis affûté et équipement minimaliste les destinent aux amateurs de sorties sur circuit. La GT3 est animée par un moteur atmosphérique friand de hauts régimes là où la GT2 est dotée d'un bloc biturbo plus puissant. Leurs versions RS (Rennsport) se montrent encore plus radicales. A l'opposé, Porsche a récemment lancé une GT3 Touring se voulant plus vivable au quotidien et plus discrète. Dans sa philosophie, la GT3 Touring descend des 911 Carrera RS et 911 R proposées par le passé, qui ne sont pas mentionnées dans le film.

Enfin, autre absente des descriptions de la vidéo mais visible, la 911 GT1 a été, en deux versions, la variante routière de l'auto qui courait dans la catégorie reine de l'endurance à la fin des années 1990. Série très limitée, elle fut produite pour permettre à Porsche d'inscrire sa voiture de course en compétition comme l'exigeait la réglementation de l'époque.

Que pensez-vous de la multitude des variantes proposées ? Offre judicieuse ou excessive selon vous ?

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 30 octobre 2018 à 13:46 CarCircus dit : Ma préféré reste la 911 turbo de 1976, pour la multitude de modèles, c'est à s'y perdre, après, il faut de tout pour faire un monde.