F1 - Mercedes pénalisée par ses roues ?

F1 - Mercedes est-elle pénalisée par ses roues ?

Mercedes nie un lien entre ses performances et l'abandon des ses roues controversées. L'équipe a voulu éviter une protestation de Ferrari.

Mercedes a-t-elle souffert à cause de ses roues à Mexico ? L’équipe a lancé un nouveau concept après la pause estivale. Elle a ajouté des ouvertures, pour faciliter le refroidissement, mais cette solution peut-être considérée comme un élément aérodynamique mobile, ce qui est interdit. La FIA a toujours dit à Mercedes qu’elle pensait que ce concept est conforme, mais Ferrari a visiblement envisagé de porter réclamation. Pour éviter cette situation, Mercedes a renoncé à utiliser ces roues à Austin. Charlie Whiting estime que l'équipe voulait éviter une polémique.

« Ils savaient précisément que Ferrari n’était pas d’accord avec notre interprétation, » a déclaré le directeur de course à RaceFans. « Vu le petit antagonisme entre les deux cette année, ils ont senti qu’ils risquaient une réclamation et ils pensaient que le fait que (le département technique) considère que c’est légal n’était pas suffisant. »

Avant le début du week-end à Mexico, Mercedes a demandé une clarification aux commissaires techniques. Ils ont officiellement exprimé leur opinion et confirmé la légalité des roues. Mais Mercedes a encore renoncé à les utiliser. Whiting pense que Mercedes a voulu être « super, super prudente » : une contestation de Ferrari, voire un appel en cas de nouvelle confirmation de la légalité, auraient pu pousser d'autres instances de la FIA à se pencher plus précisément sur la situation.

Mercedes craignait peut-être que le titre de Hamilton soit mis en doute. Sebastian Vettel n'a finalement pas décroché le résultat nécessaire pour conserver ses chances, et une protestation de Ferrari n'aurait donc pas eu d'influence sur le titre.

Mercedes nie un lien avec les performances

A Mexico, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont eu de grandes difficultés à exploiter les pneus en course, ce qui s'était déjà vu à Austin. L'équipe avait pourtant survolé les débats à Marina Bay, Sotchi et Suzuka, quand elle avait les fameuses roues controversées.

Les contre-performances de Mercedes s'expliquent-elle par l'absence de ces roues ? L'équipe assure que non. A Mexico, elle a souffert avec les pneus durant tout le week-end : « Cela n’a aucun rapport, » a assuré Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport, à RaceFans. « Je ne pense pas qu’il y a eu un seul tour où nous avons réussi à faire fonctionner les pneus. »

« Nous allons chercher l’explication. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

mercredi 31 octobre 2018 à 21:45 jpo dit : PS: Mercedes n'a pas innové avec les trous, on l'avait interdit à RB sur les moyeux.

mercredi 31 octobre 2018 à 21:43 jpo dit : Bizarre, deuxième capteur sur la Ferrari, elle descend d'un cran, on enlève les trous sur les jantes Mercedes,elle descend d'un cran et RB recolle. Nous aurait-on "volé" le suspens de la saison.

mardi 30 octobre 2018 à 22:14 vidi dit : Je trouve cette situation pour les moins surprenante. Il y a un règlement et ce sont aux instances de le faire respecter en menant les contrôles nécessaires et non aux équipes de porter réclamation. On joue avec la limite jusqu’à susciter le doute... Soupçons sur le moteur Ferrari de la part des autres équipes, la FIA réagit. Doutes de Ferrari sur la conformité des jantes Mercedes, Mercedes les modifie après 3 ou 4 GP pour éviter les contrôles...

mardi 30 octobre 2018 à 20:14 ah!tipik dit : Mercedes a assuré à Austin et à Mexico c'aurait été ballot de prendre le risque d'une disqualification alors que la concurrence (enfin Ferrari) est très proche au championnat constructeurs.Le point positif de cette équipe c'est qu'on innove dans pratiquement tous les secteurs et c'est ce qui fait leur force.

mardi 30 octobre 2018 à 17:54 CarCircus dit : La réglementation devrait être plus souple côté petites innovations, c'est ça qui fait avancer la voiture de monsieur tout le monde.