F1 - Brawn : « Le halo a fait la différence »

F1 - Ross Brawn estime que le halo a prouvé son efficacité

Ross Brawn pense que le halo a prouvé son utilité cette année. Il veut encore améliorer la sécurité après l'accident de Sophia Flörsch.

Le halo faisait énormément débat il y a un an, mais les critiques sont bien moins fortes une saison après son arrivée. Le dispositif a visiblement été utile dans plusieurs incidents, surtout dans celui du départ à Spa, où le halo de Charles Leclerc a été frappé par une roue de la voiture de Fernando Alonso (vidéo et photo). Le système a également été salué après l'accident de Tadasuke Makino en F2 à Barcelone (photo) et celui de Marcus Ericsson pendant les essais à Monza (vidéo). Ross Brawn, responsable de la compétition en F1, pense que le halo a prouvé son efficacité, alors qu'il « divisait vraiment l'opinion » avant son introduction.

« Même son nom faisait débat ! » s'amuse l'Anglais. « Le dispositif était très critiqué par les supporters et aussi par de nombreuses personnes impliquées dans le championnat. Mais depuis son lancement cette année, même ceux qui étaient les plus virulents dans leurs critiques ont été obligés de reconnaître que c'était la bonne décision. »

« Le dispositif de protection de la tête a été lancé en F1 et en F2 et il sera progressivement ajouté à toutes les formules de monoplaces de la FIA. Dans ces incidents comme celui de Leclerc à Spa, l'accident d'Ericsson à Monza et celui de Makino en Formule 2 à Barcelone, le halo a vraiment fait la différence, en permettant aux pilotes de s'en sortir sans blessure. »

Après les tonneaux de Nico Hülkenberg à Yas Marina (vidéo), l'Allemand a dû attendre que sa monoplace soit remise sur ses roues pour pouvoir en sortir, mais cela aurait probablement été la même chose sans le halo. « Dans l'accident spectaculaire qui a impliqué Hülkenberg, nous avons eu que le système n'a pas empêché de le sortir rapidement du baquet, même avec la voiture à l'envers, » souligne Brawn.

La sécurité peut encore être améliorée

Si le halo a apporté des progrès, la sécurité peut encore être améliorée. Sophia Flörsch, qui a eu un très spectaculaire accident à Macao, a pu regagner son domicile, après avoir été opérée, et elle n'aura visiblement pas de conséquences de l'accident, mais Ross Brawn estime qu'il ne faut pas considérer que la sécurité est à son niveau maximum.

« La sécurité est une priorité absolue et la FIA a raison de ne pas transiger sur ce sujet, » souligne Brawn. « Nous ne pourrons pas toujours compter sur la chance, comme dans le cas de la jeune Sophia Flörsch, qui s'est miraculeusement sortie (de l'accident) du Grand Prix de Macao de Formule 3, après avoir traversé les barrières. »

« Comme on peut le lire sur tous les billets pour assister à une course, le sport automobile est dangereux, mais toutes les personnes impliquées doivent faire tout ce qu'elles peuvent pour garantir que le championnat est aussi sûr que possible. »

L'an prochain, la nouvelle Formule E, la Gen2, et la nouvelle F3, qui remplacera les GP3, auront un halo. Dans le championnat d'Europe de F3, où roulait Sophia Flörsch, l'ancienne monoplace, sans le halo, va être conservée. Cette catégorie va par ailleurs changer de nom.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 29 novembre 2018 à 22:37 Jolasoie dit : Sans le halo ont peu très bien sortir de la F1, avec non, si la voiture prend feu quand elle est retourné, le temps que les commiser arrivent il le pilote est déjà grillé

jeudi 29 novembre 2018 à 17:06 SAXO kitcar-96 dit : Même si c'est pas le top visuellement on y fait presque plus attention, pour Sophia beaucoup mais là vraiment beaucoup de chance un miracle incroyable, vu qu'elle n'a pas froid aux yeux puisque apparemment elle veut déjà reprendre la compétition j'espère qu'on pourra suivre sa carrière autre que par un fait divers qui aurait pu être tragique ,et qui sait peut-être que Toto voudra bien l'embaucher pourquoi pas qu'elle donnerai un peu de fil à retordre à Lewis