Mercedes-AMG GT (2018): restylage et version R Pro

Mercedes-AMG GT (2018) : restylage et série limitée R Pro taillée pour la piste

Mercedes-AMG restyle ses GT Coupé et Roadster. Une GT R Pro très affûtée vient coiffer la gamme.

Quatre ans après son lancement et moins de deux ans après de légères retouches, la Mercedes-AMG GT a droit à un restylage en versions Coupé et Roadster au salon de Los Angeles 2018. L'évolution vise à accentuer la parenté visuelle avec le modèle quatre-portes tout juste lancé. A l'extérieur, les changements sont discrets. On remarque une nouvelle signature lumineuse avant rappelant la berline, un diffuseur arrière redessiné ainsi que de nouvelles sorties d'échappement. Celles-ci sont désormais rondes sur la GT standard et trapézoïdales sur les GT S et GT C. La GT R conserve son échappement central inchangé.

C'est dans l'habitacle que le constructeur a opéré d'importants changements. Cela commence par l'arrivée d'un tableau de bord digital de 12,3 pouces de série. Cet écran s'accompagne d'un nouveau volant regroupant de très nombreuses touches. La branche gauche accueille les commandes du combiné, la touche droite celle de l'info-divertissement. En dessous de la première se trouvent deux interrupteurs liés aux modes de conduite et leur petit écran dédié. Sous la seconde est placée une molette aussi dédiée aux réglages mécaniques et dotée également de son propre écran. Plusieurs finitions mixtes ou unies sont proposées pour le volant avec au choix cuir, microfibre, noir laqué ou fibre de carbone. La console centrale initialement dessinée pour évoquer le V8 qui se trouve sous le capot abandonne ses huit boutons ronds, et un peu de son charme avec, pour des touches horizontales plus classiques. Elle est surmontée d'un écran de 10,25 pouces.

Des réglages en plus

Un nouvel élément de configuration technique s'ajoute aux modes de conduite déjà nombreux (slippery, comfort, sport, sport+, track), intitulé AMG Dynamics. Ce système est conçu pour améliorer l'agilité de l'auto en agissant sur l'ESP, de manière continue en réagissant aux commandes du pilote, comme si l'auto anticipait ce que son conducteur voulait faire pour accentuer le mouvement. Mercedes-AMG promet que le ressenti est naturel et ne donne pas l'impression d'une assistance excessive. Ce dispositif comporte lui-même plusieurs niveaux (basic, advanced, pro, master), chacun correspondant à l'un des modes de conduite cités plus haut (deux pour le réglage "basic").

Par ailleurs, le catalogue d'options s'enrichit de caméras avant et arrière pour l'aide au stationnement, d'un système de télémétrie embarquée dans le pack de services connectés Comand et de nouveaux types de jantes, entre autres.

Une inédite GT R Pro très radicale

Sous le capot, on retrouve le V8 4L biturbo maison sur toute la gamme. Pas de six-cylindres à l'horizon donc, malgré les rumeurs. Les niveaux de puissance demeurent inchangés avec 476ch pour la GT de base, 522ch pour la GT S, 557ch pour la GT C et 585ch pour la GT R. A l'occasion de ce restylage, cette dernière est déclinée en une série limitée encore plus affûtée : la GT R Pro. Si sa puissance n'évolue pas, elle a été optimisée pour un usage sur circuit tout en restant homologuée pour la route. Mercedes-AMG s'est inspiré pour cela de ses GT3 et GT4 de compétition.

La GT R Pro est ainsi équipée d'une suspension ajustable mécaniquement, et de nouvelles barres stabilisatrices avant (carbone) et arrière (acier) réglables. Aux quatre coins, on trouve les supports rigides qui ne sont présents qu'à l'arrière sur la GT R. Quant aux supports de moteur et de boîte, ils sont contrôlés électroniquement. L'aérodynamique a aussi été revue via l'ajout d'ailettes aux coins des ailes avant, d'une jupe avant plus proéminente, de guides d'air sur les ailes arrière et d'un aileron avec rebord Gurney, entre autres. Cette édition spéciale est en outre équipée de série d'un arceau-cage boulonné, de sièges baquets en fibre de carbone, de harnais à six points en plus des ceintures, de jantes forgées, d'un toit en fibre de carbone et d'un extincteur. Elle peut recevoir des bandes décoratives spécifiques. Toutes ces optimisations ont permis au pilote Maro Engel de boucler un tour de la Nordschleife (boucle nord) du Nürburgring en 7'04"632 à son volant, soit environ 6,3s de moins que le chrono de la GT R. Le prix de la GT R Pro et le nombre d'exemplaires prévus n'ont pas encore été communiqués.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 29 novembre 2018 à 12:53 Rom's dit : bon et bien on connait la safety car en F1 de 2019

mercredi 28 novembre 2018 à 21:53 MistipiCreed dit : La prochaine GT3 RS est déjà dans le viseur