F1 - Le nom Racing Point pourrait rester

F1 - Finalement, Racing Point pourrait garder son nom

Le nom Racing Point, actuellement la dénomination officielle de Force India, pourrait perdurer en 2019, même si l'équipe veut en changer.

Quel sera le nom de Force India en 2019 ? L'équipe apparaît sous l'appellation Racing Point sur la liste des engagés de la FIA. Ce nom n'a jamais été destiné à être utilisé en course.

« Racing Point est un nom générique qui a été utilisé pour racheter les actifs de Force India, » a expliqué Otmar Szafnauer, le patron de l'équipe dans Beyond The Grid, le podcast officiel de la F1. « Donc il pourrait encore changer. »

Szafnauer avait affirmé la volonté de trouver une autre appellation... mais le nom Racing Point pourrait rester : « Nous ne le changerons que si nous trouvons un meilleur nom, » précise-t-il. « Donc cela pourrait très bien rester Racing Point. Il faut encore l’accord de la Commission F1, qui devrait arriver mi-janvier. Il y a encore la possibilité de demander un nom différent à la Commission F1. Si nous n’avons rien de mieux, ce pourrait bien être Racing Point. J’espère que nous trouverons quelque chose de mieux. »

Le nom Force India ne reviendra pas

A ce jour, la seule certitude est que le nom Force India va disparaître. L'équipe n'a plus de licence indienne et plus d'actionnaires indiens.

« Pour des raisons évidents, il n’y aura plus de référence à Force India, » explique Szafnauer. « C’est l’ancienne entité, qui a aussi des liens forts avec les anciens propriétaires. Je pense que c’est un changement naturel. »

Il y a un an, Force India voulait déjà changer de nom : « Même les anciens actionnaires, qui étaient tous les deux Indiens (Vijay Mallya et Subrata Roy) voulaient changer le nom Force India. Je pense que c’est logique, et nous avons jusqu’à mi-janvier pour choisir le nom exact. »

Un changement de nom est un processus complexe, qui peut mener à la perte des revenus liés à la FOM. L'entité Racing Point a pu conserver les revenus alloués à Force India. Haas a questionné le statut de constructeur de la nouvelle entité, sans réussite, mais un changement d'appellation pourrait ouvrir un nouveau débat.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 13 décembre 2018 à 06:09 legars dit : Ben c'est un peu moche.