FE - Ce qui change cette saison en Formule E

FE - Ce qui change pour la saison cinq de la Formule E

La Formule E fait sa révolution cette année. Tout change, pour la voiture, le format des courses, les équipes, les pilotes et les circuits.

La Formule E lance cinquième saison samedi à Ad Diriyah. Le championnat va entrer dans une nouvelle ère, avec des changements à tous les niveaux.

Le championnat aura une nouvelle monoplace, la physionomie des courses va évoluer, de nouveaux pilotes arrivent et une équipe débute également.

Nouvelle voiture, la Gen2

La Gen2 est lancée cette saison. Elle a une apparence spectaculaire, qui la distingue de toutes les autres catégories de monoplace, et elle intègre le halo.

Le batterie permettra désormais de faire toute la course, ce qui mettra donc fin au changement de voiture à mi-parcours. la puissance maximale passe de 200kW (environ 272 chevaux) à 250kW (339 chevaux). En couse, la puissance maximale sera fixée à 200kW.

Nouveau format de course, avec le mode attaque

La fin des passages aux stands a poussé le championnat à chercher de nouveaux moyens de dynamiser les courses, qui auront une durée de 45 minutes plus un tour. La Formule E a puisé son inspiration dans des jeux comme Mario Kart et il a créé un « mode attaque ».

Chaque circuit présentera une zone, visible en réalité virtuelle à la télévision, où un pilote pourra passer pour activer un surplus de puissance durant un temps donné, un certain nombre de fois par course. La durée du mode attaque et le nombre d'activation dépendront des circuits. Avec le mode attaque, la puissance atteindra 225kW, soit 306 chevaux. Le FanBoost reste présent : à chaque couse : trois pilotes élus sur les réseaux sociaux auront un surplus de puissance, de 40kW à 50kW selon les pistes, durant cinq secondes, et qu'ils pourront utiliser où ils le veulent sur le circuit.

Nouveaux constructeurs et nouvelle équipe

Il y a également du changement parmi les équipes. Renault laisse sa place à Nissan, désormais partenaire de e.dams. BMW rejoint officiellement la Formule E avec Andretti. DS a quitté Virgin pour s'associer à Techeetah, l'équipe qui a permis à Jean-Eric Vergne de devenir champion. Virgin utilise désormais le train propulseur de Audi.

Il y aura une équipe supplémentaire, HWA. Cette équipe, habituée à engager des Mercedes dans différentes catégories comme le DTM, arbore les initiales de Hanz-Werner Aufrecht, le fondateur d'AMG, devenue la gamme sportive du constructeur. HWA a pour mission de préparer l'arrivée de l'équipe Mercedes dans un an. Porsche fera aussi son arrivée pour la saison 2019-2020.

Nouveaux pilotes, venus de la F1

Felipe Massa, Stoffel Vandoorne et Pascal Wehrlein, tous anciens pilotes de F1, vont faire leurs débuts. Il faudra cependant attendre 2019 pour voir Wehrlein chez Mahindra puisqu'il est encore lié avec Mercedes, ce qui l'empêche de rouler pour un autre constructeur.

Il y aura deux Français, Jean-Eric Vergne et Tom Dillmann. Nicolas Prost a quitté Nissan e.dams alors qu'il avait encore un an de contrat et Stéphane Sarrazin ne roulera plus pour Andretti.

- Le plateau 2018-2019 de la Formule E

Nouveaux circuits

Le calendrier sera remanié cette saison. Les E-Prix à Punta del Este, en Uruguay, et Zurich, en Suisse, ne restent pas. Ces courses sont remplacées par Ad Diriyah, en Arabie Saoudite, Sanya, en Chine, et Berne, en Suisse. Santiago reste mais avec un nouveau tracé.

Seoul, en Corée du Sud, aura sa course à partir de la saison 2019-2020.

- Le calendrier 2018-2019 de la Formule E

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found