F1 - Brawn veut attirer de nouveaux motoristes

F1 - Brawn veut obliger les motoristes à aider de nouveaux entrants

Ross Brawn veut contraindre les motoristes actuels à partager des informations avec de nouveaux entrants, pour favoriser l'arrivée de nouveaux constructeurs.

La Formule 1 voulait attirer de nouveaux motoristes avec une règlementation simplifiée, prévue pour 2021. Cette règlementation tarde à être validée et Porsche, le principal candidat, a renoncé à s'engager. Les groupes propulseurs actuels sont à un stade avancé de leur développement, et les difficultés de Honda, arrivé un an après le lancement de cette règlementation, pourraient freiner les envies d'un nouvel entrant.

Pour remédier à ce problème, Ross Brawn veut obliger les motoriste actuels à partager une partie de leur savoir-faire technologique avec de nouveaux motoristes.

« Les fournisseurs actuels ne veulent pas que quelqu'un d'autre arrive, » déplore le responsable de la compétition de la F1 sur le site officiel du championnat. « Nous avons trouvé un compromis. Les prochains règlements permettront aux nouveaux entrants d'avoir un soutien des fournisseurs actuels. Des composants et des technologies devront être partagés si une demande est faite. »

« Les constructeurs déjà présents reconnaissent qu'ils ne peuvent pas fermer la porte aux autres. Si nous avons un intérêt sérieux d'un autre constructeur ou fournisseur, ils devront coopérer pour trouver des moyens d'aider ce constructeur à rejoindre la F1. »

Le pilote aura un rôle plus important

Les changements pour 2021 prévoyaient dans un premier temps la suppression du MGU-H, un assouplissement des règles sur le débit du carburant et un passage des régimes moteur de 15 000 tours/minute à 18 000 tours/minute. Un report de ce nouveau règlement a été évoqué, pour donner plus de temps à de potentiels nouveaux entrants.

Ross Brawn promet en tous cas des changements qui donneront un rôle plus important au pilote : « Il y aura de bons changements sur la façon dont le pilote pourra gérer le moteur, je pense que cela va dans le bon sens sur l'aspect sportif, » précise Brawn.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

mercredi 19 décembre 2018 à 11:36 @CarCircus dit : Il n'y a pas que ceux qui gagnent qui ne veulent pas changer les choses. Renault, Ferrari, Honda, tous ne veulent pas plus de concurrence en F1. C'est au moins ce qu'il en résulte après des longues négociations. Brawn devrait tapper sur la table et casser cette situation. Mais malheureusement il risque de se heurter à un énorme mur politique car la FIA a aussi son mot à dire, ou plutôt, aura le dernier mot.

mardi 18 décembre 2018 à 20:20 CarCircus dit : Aucun constructeur n'est prêt à partager ses technologies, en plus ceux qui gagnent en ce moment préfèrent ne rien changer à la donne jusqu'à ce qu'ils commencent à trop perdre, donc ce n'est pas gagné.

mardi 18 décembre 2018 à 18:27 a:tipik dit : ...partager leur savoir-faire technologique...🎅