F1 - L'affluence en hausse sur les courses en 2018

F1 - L'affluence en hausse sur les Grands Prix en 2018

L'affluence des Grands Prix a augmenté en 2018, avec plus de quatre millions de spectateurs. La F1 est satisfaite de ces chiffres.

La Formule 1 a fait le bilan de l'affluence sur les courses cette année. Au total, 4 093 305 spectateurs sont venus assister à des Grands Prix, en comptant les trois journées, ce qui signifie qu'un spectateurs ayant assisté à l'intégralité du week-end est comptabilisé trois fois. La hausse est de 7,83% sur un an, mais il y avait une course de plus. On ne comptant que le dimanche, le total des spectateurs sur les 21 courses est de 1 702 959 personnes.

Avec 21 Grands Prix au programme, la moyenne est de 194 919 spectateurs par week-end de course, en hausse de 2,7% par rapport à la saison 2017. Sept d'entre elles ont attiré plus de 200 000 spectateurs. Il y avait 340 000 spectateurs à Silverstone, 334 946 à Mexico, 295 000 à Melbourne, 263 000 à Marina Bay, 250 000 à Spa et 210 000 à Budapest. En ne comptant que le dimanche, la moyenne des spectateurs est de 81 093 personnes. Quatre course ont vu leur affluence augmenter de plus de 10 % : l'Azerbaïdjan (+31,6%), l'Autriche (+27,6%), le Japon (+20,4%) et le Canada (+11,4%).

Et la France dans tout ça ? Pour son retour au calendrier, le Paul Ricard a attiré un total de 150 000 spectateurs, et 60 000 le dimanche.

Pour le jour de la course, la moyenne est de 81 093 spectateurs pour les 21 courses. Silverstone a aussi le record de l'année, avec 140 500 spectateurs, devant Mexico, qui a rassemblé 135 407 spectateurs, et Austin, où 111 580 spectateurs étaient en tribune. Six courses ont eu une hausse de plus de 10% du nombre de spectateurs le dimanche. La hausse est de 29,1% en Azerbaïdjan, 25,2% en Autriche, 22,1% à Bahreïn, 21,4% au Canada, 19,1% au Japon et 10,1% en Hongrie.

Hockenheim avait un total de 165 000 spectateurs. Le retour du Paul Ricard et de cette course a plus que compensé la disparition de Sepang, où 110 604 spectateurs s'étaient rendus en 2017.

La F1 souligne que ces chiffres sont supérieurs à ceux de la Bundesliga, qui attire une moyenne de 44 657 spectateurs par match, ou de la Ligue des Champions, où la moyenne est de 46 630 spectateurs. A la Coupe du Monde en Russie, la moyenne était de 47 371 spectateurs par match, et ils étaient 78 011 pour la victoire de la France en finale. En NFL, la moyenne est de 67 405 spectateurs par match. 

Les spectateurs de plus en plus satisfaits

La Formule 1 a aussi mené une étude avec Netfluential, qui a vu 50 000 spectateurs être interrogés cette année, avant et après le Grand Prix, sur 16 épreuves. Une centaine ont répondu à un entretien et près de 300 ont laissé des commentaires. Dans 15 des 16 épreuves, l'expérience a été jugée « très agréable » par 70% des spectateurs, et même par 90% d'entre eux à Silverstone et 85% au Red Bull Ring. Ces courses, comme Spa, Budapest et Monza, ont vu le taux de satisfaction augmenter de 4% à 14% par rapport à 2017.

Concernant le tarif des billets, les spectateurs sont 65% à estimer que le « rapport qualité-prix est bon ou assez bon », une hausse de 3% en un an. La hausse est de 25% pour le Red Bull Ring, de 11% pour Monza est de 8% pour Spa.

« Avec près de 200 000 spectateurs sur chaque Grand Prix, et plus de 80 000 en tribunes pour les courses du dimanche cette saison, ces chiffres sont favorables par rapport aux autres compétitions sportives majeures, tout en confirmant une croissance, » souligne Sean Bratches, le responsable des opérations commerciales de la F1. « Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats et des recherches autour de la satisfaction des spectateurs cette saison, parce que cela démontre que nos efforts pour créer un lien avec les supporters sont concluants. »

« Tout le spectacle d'un week-end de Grand Prix, la course de Formule 1, toutes les courses support et les activités hors de la piste, constituent une fantastique expérience pour les supporters, ce qui se confirme dans les chiffres de l'affluence et des études. Nous pensons vraiment que la Formule 1 a un gros potentiel qui n'est pas encore pleinement exploité et nous ferons tout pour améliorer l'expérience des supporters à l'avenir. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 24 décembre 2018 à 19:33 oOo dit : Chiffres minables pour Paul Richard quand même... Peut-être que nombreux spectateurs n'ont pas pu participer à la cour car coincés sur les routes qui mènent au circuit. Organisation était juste minable malgré le faible nombre de spectateurs. Quand en pense que c'est le Mexique qui remporte pour la quatrième fois consécutive le tritre de meilleure organisation, un comble pour la France. Drôle que les organisateurs parlaient d'une grande réussite. Faudrait peut-être qu'ils se rendent au Mexique histoire d'apprendre comment on organise un tel événement dans la règle de l'art...