F1 - Honda « doit faire mieux » en 2019

F1 - Honda doit encore progresser

Honda reconnait que les meilleurs motoristes ont encore un avantage de performance et de fiabilité. Le constructeur veut progresser avant la saison 2019.

Honda a vécu une première saison encourageante avec Toro Rosso. Le motoriste a progressé mais il reconnaît qu'il a encore du retard sur les meilleurs motoristes en F1, tant dans les performances que dans la fiabilité.

« Tous les membres de la Scuderia Toro Rosso et les deux pilotes ont joué un rôle important dans notre développement, pas seulement sur le plan technique, mais aussi grâce à leur état d'esprit ouvert et positif, et leur enthousiasme, » souligne Masashi Yamamoto, le manager de Honda en F1, sur le site du motoriste. « Cela a motivé tous les membres de Honda. »

« Nous avons établi une relation étroite et sincère, basée sur un respect mutuel, et cela a produit de bonnes performances, comme à Bahreïn, en Hongrie, et nos qualifications à Suzuka. Nous remercions chaleureusement l'équipe pour ça. »

« Mais il est évident que notre groupe propulseur n'est pas encore au niveau des meilleurs dans les performances, et que nous pouvons aussi améliorer la fiabilité. »

Toro Rosso a marqué 33 points en 2018, 21 de moins que la saison précédente avec le moteur Renault, mais l'équipe a aussi mis en avant des soucis sur son châssis. En fin d'année, Honda a volontairement changé souvent des pièces, afin de préparer la saison 2019. Pierre Gasly a eu deux problèmes à Yas Marina, en qualifications et en course, mais Honda a pu mesurer ses progrès.

« Dans la fiabilité, malheureusement nous avons eu une casse sur la voiture de Gasly mais je peux dire que c'est mieux que les années précédentes, » souligne Toyoharu Tanabe, devenu direct technique de Honda en début d'année. « Les performances se sont aussi améliorées pendant la saison, surtout en fin de saison, nous avons pu gagner beaucoup en performance, donc c'est un résultat positif. Nous pouvons être fier de ces progrès. »

Honda veut progresser

Cette saison 2019 sera capitale pour Honda puisque le motoriste va s'associer à Red Bull, qui a des ambitions très élevées. Honda a conscience qu'un cap doit être franchi.

« La saison prochaine, nous allons fournir deux équipes pour la première fois depuis notre retour en F1 en 2015, » souligne Yamamoto. « Nous devons faire mieux, et tout le monde a ça à l'esprit en travaillant sans relâche pour être performants aux essais de février. »

« Dans nos préparatifs pour notre deuxième saison avec Toro Rosso et notre première avec Red Bull Racing, nous voulons continuer à progresser et à remonter dans la hiérarchie. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)20

lundi 31 décembre 2018 à 19:36 jack dit : Mercedes a commencé bien avant tout le monde, un an avant. Honda a commencé son PU un peu avant 2014 et pouvait commencer en 2014 mais a préféré attendre pour concevoir leurs PU dans l'ombre pendant que les autres étaient sur la piste et comme dit @neo Honda a eu un laboratoire roulant pendant un an, maintenant ils n'ont plus d'excuses ! même RedBull qui disait pouvoir gagner avec des leurs premières années ce ravisent maintenant !

dimanche 30 décembre 2018 à 12:17 CarCircus dit : Les bouleversements dans la hiérarchie se produisent souvent aux moments de grands changements de réglementation, aérodynamique pour BAR, hybride pour Mercedes, et suspension active pour Williams, et j'en oublie d'autres, donc à moins d'un énorme dessus dessous, le classement actuelle a encore de beaux jours devant lui.

samedi 29 décembre 2018 à 18:54 oOo dit : @neo. Concernant ton deuxième commentaire. Rappelons nous le communiqué officiel de Renault en 2015 suite au rachat de Lotus. En 2018 ils devraient se battre pour le podium à la régulière. En 2019 se battre pour le championnat. En 2018 Renault corrige ses ambitions en communicant que le titre sera pour 2021. Hier dans une entrevue Cyril prétend que le titre pour 2021 sera quasiment impossible a gagner sans une limite de budget pour tout le monde, alors qu'ils ont déjà un budget quasiment au niveau de RBR. Bizarre que toutes ces promesses et corrections ne te choque pas plus que ça...

samedi 29 décembre 2018 à 18:41 oOo dit : Suite @neo. Fait est que Renault, Mercedes et Ferrari ont tous les 3 déb.uté au même moment. Ferrari à réussi en 2017 à se mettre quasiment au niveau de Mercedes, tant en fiabilité comme en performance. Renault n'est pas encore la.

samedi 29 décembre 2018 à 18:39 oOo dit : Suite @neo. Fait est que Renault, Mercedes et Ferrari ont tous les 3 déb.uté au même moment. Ferrari à réussi en 2017 à se mettre quasiment au niveau de Mercedes, tant en fiabilité comme en performance. Renault n'est pas encore la. On verra si Renault y arrive. Et oui, Honda a utilisé TR comme laboratoire et c'est plutôt malin. Renault aurait pu faire pareil avec leur propre équipe vue que leur châssis était de toute façon pas au niveau depuis 2016. Et qui sait, peut être qu'ils l'ont fait sans le communiquer. Il y a que eux qui le savent. N'oublions pas également que Renault, contrairement aux autres motoristes, a eu recours à l'aide de Mario Illien en 2015 et 2016.

samedi 29 décembre 2018 à 18:38 oOo dit : Suite @neo. Fait est que Renault, Mercedes et Ferrari ont tous les 3 débuté au même moment. Ferrari à réussi en 2017 à se mettre quasiment au niveau de Mercedes, tant en fiabilité comme en performance. Renault n'est pas encore la. On verra si Renault y arrive. Et oui, Honda a utilisé TR comme laboratoire et c'est plutôt malin. Renault aurait pu faire pareil avec leur propre équipe vue que leur châssis était de toute façon pas au niveau depuis 2016. Et qui sait, peut être qu'ils l'ont fait sans le communiquer. Il y a que eux qui le savent.

samedi 29 décembre 2018 à 18:36 oOo dit : Suite @neo. Et oui, Honda a utilisé TR comme laboratoire et c'est plutôt malin. Renault aurait pu faire pareil avec leur propre équipe vue que leur châssis était de toute façon pas au niveau depuis 2016. Et qui sait, peut être qu'ils l'ont fait sans le communiquer. Il y a que eux qui le savent. N'oublions pas également que Renault, contrairement aux autres motoristes, a eu recours à l'aide de Mario Illien en 2015 et 2016.

samedi 29 décembre 2018 à 18:32 oOo dit : @neo. Renault à débuté le développement fin 2012 déjà, c'est ce que Renault à communiqué, au moins que t'on sais plus que Renault... En 2013 ils montraient les premières photos de leur moteur. Honda a débuté le développement mi 2014 après avoir décidé de revenir en F1 début 2014. Donc bien plus qu'un an de différence. Que les voyants peuvent prétendre que Honda sera toujours derrière Renault. Ce n'est que de la spéculation ce que tu fais. En F1 beaucoup de choses peuvent changer d'une année à l'autre, l'histoire l'a démontré plus qu'une fois.

samedi 29 décembre 2018 à 18:31 oOo dit : @neo. Renault à débuté le développement fin 2012 déjà, c'est ce que Renault à communiqué, au moins que t'on sais plus que Renault... En 2013 ils montraient les premières photos de leur moteur. Honda a débuté le développement mi 2014 après avoir décidé de revenir en F1 début 2014. Donc bien plus qu'un an de différence. Que les voyants peuvent prétendre que Honda sera toujours derrière Renault. Ce n'est que de la spéculation ce que tu fais. En F1 beaucoup de choses peuvent changer d'une année à l'autre, l'histoire l'a démontré plus qu'une fois. Fait est que Renault, Mercedes et Ferrari ont tous les 3 débuté au même moment. Ferrari à réussi en 2017 à se mettre quasiment au niveau de Mercedes, tant en fiabilité comme en performance. Renault n'est pas encore la. On verra si Renault y arrive. Et oui, Honda a utilisé Toro Rosso comme laboratoire et c'est plutôt malin. Renault aurait pu faire pareil avec leur propre équipe vue que leur châssis était de toute façon pas au niveau depuis 2016. Et qui sait, peut être qu'ils l'ont fait sans le communiquer. Il y a que eux qui le savent. N'oublions pas également que Renault, contrairement aux autres motoristes, a eu recours à l'aide de Ilmor en 2015 et 2016.

samedi 29 décembre 2018 à 15:19 neo dit : de plus Honda l'avaient dit qu'ils ce battrais pour le championnat avec McLaren dès la 1ere année !

samedi 29 décembre 2018 à 15:17 neo dit : @@carcircus comme ça l'a souvent été dit pour Renault, le châssis RedBull fera tout le travail et le Honda sera toujours derrière Renault ! et Honda n'a que 1 ans de retard sur Renault et Honda a profité de Toro rosso comme d'un laboratoire roulant pendant 1 année complète et ça ne leurs a pas permis d'améliorer la fiabilité ni la perf.

samedi 29 décembre 2018 à 06:27 @CarCircus dit : personne ne prétend le contraire. sauf qu'il y avait pas que honda dans l'affaire. mclaren avait aussi leur part de responsabilité. 2019 les cartes seront redistribués. on verra ce que rb peut faire avec honda et ce que mclaren peut faire avec renault.

vendredi 28 décembre 2018 à 18:04 CarCircus dit : Tout le monde a oublié que l'association Renault /McLaren fût tardive, d'où le problème de fiabilité et de surchauffe du moteur français, en fait la monoplace était sensé accueillir le bloc Honda plus compact, par la suite le moulin Renault a été préfère et presque rentré au chausse pieds.

vendredi 28 décembre 2018 à 09:38 oOo dit : BTW, Honda en tant que plus grand motoriste au monde est en train de mettre les grands moyens pour 2019. En plus ils auront LE châssis de référence à disposition. Ils risquent de dépasser Renault si Renault ne livre enfin en performance et fiabilité. Surtout faut que Renault commence enfin mettre les grands moyens, c'est la F1 quand-même. Avec la même politique qu'il y 20 ans, c'est à dire, essayer de faire mieux avec moins de moyens (selon Cyril), ils ne vont pas avancer assez vite, trop complexe la F1 de nos jours.

vendredi 28 décembre 2018 à 09:29 oOo dit : Honda a au moins 2 ans de retard en développement par rapport à Renault qui ont débuté le développement avant 2013 contre mi 2014 pour Honda. Pas sûr que les problèmes chez McLaren étaient tous de la faute à Honda, car McLaren étaient à la peine avant Honda et le sont toujours avec Renault. Chez Redbull ils ont le meilleur châssis, de loin même sur certains circuits et conditions. D'ailleurs pas grand monde veut des PU Renault. McLaren avait pas le choix vu que Mercedes et Ferrari voulaient pas leur fournir. Idem pour RedBull qui aurait préféré des PU Mercedes ou Ferrari pour 2016. En plus c'était à ce moment là que Renault a décidé de revenir en F1 en tant qu'ecurie, pour éviter de se retrouver sans preneur de leurs PU et devoir renoncer à la F1, au moins temporairement.

vendredi 28 décembre 2018 à 09:19 oOo dit : @totof, n'oublie pas que Honda possède au moins 2 ans de retard en développement sur Renault, car Renault a commencé le développement avant 2013, source Renault Sport. Honda a débuté mi 2014. Puis pas certain que Honda était le seul responsable du fiasco McLaren. Ils étaient à la ramasse avant Honda et le sont resté avec Renault. RBR possède le meilleur châssis et selon le circuit/conditions le bien bien meilleur châssis. On a qu'avoir que Renault ne fournit plus que deux équipes ; leur propre crée après que RBR c'était mis à la recherche d'un nouveau fournisseur en 2015 et Renault craignait de ne plus trouver preneur de leur PU. Ceci aurait signifie que Renault aurait disparu de la F1, au moins temporairement. Et aussi McLaren qui n'avait pas autre choix. McLaren a bien essayé de se fournir chez Mercedes et Ferrari, Renault n'était "qu'un" deuxième choix. L'année prochaine ça s'annonce difficile pour Renault car Honda, plus grand motoriste au monde, est en train de mettre le paquet pour 2019.

jeudi 27 décembre 2018 à 19:02 totof dit : @o0o comme McLaren avec Honda. Honda n'a fait que régresser McLaren sur le châssis et McLaren en a eu ras le bol de leurs PU pas fiable et sous puissant ! au moins RedBull a gagné des courses, pas sur que 2019 ils en gagne une!!!!

jeudi 27 décembre 2018 à 18:45 oOo dit : Au même temps depuis 2014 que Renault promet a RBR et ne livre pas. Quelque part compréhensible que RBR en avait mare d'entendre des excuses.

jeudi 27 décembre 2018 à 17:01 CarCircus dit : Honda avait peu de marge de manoeuvre avec McLaren et la décision finale revenait à l'écurie, RB aurait tout intérêt à laisser le motoriste Japonais libre et construire une F1 autour.

jeudi 27 décembre 2018 à 12:42 Cartor95 dit : Analyse très objective et humble de la part de Honda. Espérons que la collaboration avec Red Bull et ses attentes très élevées ne casse pas la dynamique positive. Max Verstapen & co n'ont qu'à mieux se comporter qu'avec Renault pour que ça fonctionne.