F1 - Wolff ne veut pas de nouveaux constructeurs

F1 - Toto Wolff ne veut pas de nouveaux constructeurs en Formule 1

Toto Wolff pense que la F1 ferait mieux de s'occuper des préoccupations des motoristes actuels au lieu d'en chercher de nouveaux.

La Formule 1 espérait séduire de nouveaux motoristes avec la motorisation prévue pour 2021, mais Porsche, le principal candidat, aurait renoncé. Toto Wolff, le patron de Mercedes, pense que la F1 a tort de chercher à tout prix de nouveaux constructeurs.

« D'où vient cette idée ? » questionne l'Autrichien, interrogé par ESPN. « Est-ce de la gourmandise ? Vous en voulez plus que quatre ? Pourquoi en voulez-vous cinq ou six ? »

Wolff pense que la F1 devrait avant tout répondre aux désirs des quatre motoristes actuellement présents : « Il faudrait se satisfaire d'avoir quatre constructeurs prémiums engagés dans le championnat, présents depuis longtemps, et il faudrait avant tout s'assurer de trouver un compromis avec les partenaires loyaux qui sont là. »

« Ensuite, on pourra voir qui pourrait arriver, et les écouter. Mais ce n'est que la deuxième priorité. »

Les motoristes actuels ont obtenu une victoire

Le but de la motorisation proposée par la FIA, en charge des règlements, pour 2021 était de réduire les coûts de développement d'un nouveau moteur, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. La fédération voulait simplifier le règlement, notamment en supprimant le MGU-H, le système qui récupère l'énergie produite par la chaleur de la turbine du turbo.

Les constructeurs actuellement impliqués se sont opposés à ces changements. Ils auraient été positifs pour un nouvel entrant, mais négatifs pour les motoristes déjà engagés, puisqu'il aurait fallu développer un moteur totalement neuf, ce qui aurait augmenté les coûts. Les motoristes actuels ont finalement obtenu gain de cause et le MGU-H sera maintenu dans le futur règlement, dont l'introduction pourrait même être repoussée.

« C'est un facteur purement économique, parce que nous avons démontré à Liberty (qui gère l'aspect commercial de la F1) et à la FIA que concevoir un nouveau moteur engendrerait des coûts incontrôlés, » explique Wolff. « Même ce moteur (qui est maintenant accepté), qui offre un plus gros régime, un plus grand débit de carburant, plus de libertés autour de carburant, va entraîner des coûts énormes. Dans l'idéal, nous aurions aimé rester où nous en sommes, ne pas y toucher. »

Christian Horner estime que la stabilité réglementaire est le meilleur moyen de réduire les écarts, et Toto Wolff partage l'opinion du patron de Red Bull : « Les performances des moteurs convergent. Nous le voyons déjà, et je suis curieux de voir où Honda sera l'an prochain, mais les moteurs ne sont pas loin les uns des autres. A chaque changement de règlement, l'écart entre le meilleur et le moins bon augmente. Donc pourquoi changer les choses ? »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)11

samedi 05 janvier 2019 à 18:59 @atipik dit : d'ailleurs il y a aussi dans cette liste les bénéfices générés par d'autres motoristes. Seulement Mercedes et Ferrari ont généré des importants bénéfices. Renault et Honda équipent seulement deux équipes chacun font chacun une "gratuitement" (Honda pour RB et Renault pour eux mêmes), les chiffres sont moins roses. Mais c'est également officiel que ni Honda ni Renault n'en veulent pas d'autres motoristes en F1.

samedi 05 janvier 2019 à 18:51 @atipik dit : Bien-sûr tu crois ce que que Wolff dit... Premièrement Mercedes serait le seul constructeur qui ne gagne pas d'argent en vendent leur moteur, biiien suuuur. Deuxièmement, un magazine anglais vient de publier les chiffres officiels des comptes pour toute équipe. Bizarrement, Mercedes (la seule équipe qui a gagné de l'argent en 2018) liste le bénéfice généré par la vente de leurs propulseurs. Comme quoi.

mardi 01 janvier 2019 à 17:18 a:tipik dit : Si les motoristes gagnaient de l'argent ça se saurait Wolf lui-même l'avait révélé dans un article ici même les unités hybrides sont extrêmement sophistiquées et donc coûteuses de nombreuses équipes ne sont plus à l'équilibre financier pour ça d'ailleurs la FIA milite pour une baisse des coûts. Le seul gain que les fournisseurs peuvent obtenir hormis celui de la vitrine du savoir-faire qu'il représente c'est de rendre rendre les résultats cohérents avec leur équipes clientes pour contrer la concurrence.

lundi 31 décembre 2018 à 18:36 a:tipik dit : Je dis simplement que traiter certains constucteurs de ''généralistes'' alors qu'ils ont eu le courage de se lancer dans une technologie extrêmement coûteuse et complexe là où beaucoup d'autres on fait un pas en arriére c'est un peu fort eu égard aux centaines de personnes très qualifiées qui s'emploient à rendre cette technologie performante.Quand aux motoristes ils ne gagnent pas d'argent en fournissant les équipes clientes c'est Wolf lui même qui l'avait soulevé et alors que la FIA milite pour baisser de nouveau le prix de ces unités.

lundi 31 décembre 2018 à 18:16 a:tipik dit : Les motoristes ne gagnent pas d'argent en fournissant les équipes clientes cela avait été soulevé par Wolf lui-même et de surcroit la FIA milite pour une réduction du coûts de ces unités ce qui commercialement est une aberration.

lundi 31 décembre 2018 à 16:20 @ah;tipik dit : Ce discours ambigu comme tu le dis pourrait venir de n'importe quel autre motoriste actuel car sur ce point ils sont tous d'accord. Wolff c'est le seul qui a le courage d'en parler publiquement. Il ne s'agit pas seulement de créer un meilleur spectacle mais de vente de moteurs aux équipes. Les motoristes gagnent beaucoup d'argent avec ces ventes. Sauf que plus il y aura de motoristes, moins unités seront vendus par motoristes aux équipes.

lundi 31 décembre 2018 à 16:12 @CarCircus dit : Tous les 4 motoristes ne veulent pas plus de concurrents. C'est pourtant écrit dans l'article !

lundi 31 décembre 2018 à 14:44 a:tipik dit : Dans le sens de l'innovation et de l'efficience oui on peut dire que ce sont des premium sauf si on regarde ça de haut

lundi 31 décembre 2018 à 13:32 Juju dit : Quatre constructeurs premiums? J'en vois deux et deux autres généralistes.

lundi 31 décembre 2018 à 13:12 a:tipik dit : Le discours est assez ambigu de la part de celui qui rafle tout depuis le début de l'ére hybride et qui d'un autre côté clame à longueur d'année plus de concurrence pour plus de spectacle...😈

lundi 31 décembre 2018 à 12:08 CarCircus dit : La concurrence vous fait elle peur monsieur Wolff ?