F1 - Pourquoi Stroll a racheté Force India

F1 - Pourquoi Lawrence Stroll a racheté Force India

Lawrence Stroll a vu une opportunité économique chez Force India. Il a de grandes ambitions pour l'équipe.

Lawrence Stroll et ses associés ont racheté l'équipe Force India en 2018. Ces dernières années, le grand public a découvert le milliardaire canadien à travers son fils, Lance Stroll, qui a disputé deux saisons chez Williams et qui rejoint Force India cette année. Lawrence Stroll était pourtant impliqué en F1 avant la naissance de son fils.

Il est passionné par l'automobile et il a investi dans les marques de prêt-à-porter Tommy Hilfiger, sponsor de Ferrari dans les années 1990 et de Mercedes aujourd'hui, et Michael Kors, qui a été partenaire de McLaren ces dernières années.

Lawrence Stroll assure que son investissement dans Force India, qui dévoilera sa nouvelle identité le 13 février, est une opportunité économique et pas une volonté d'assoir la place de son fils en F1. 

« Je n’avais jamais eu l’intention d’acheter une équipe, » a expliqué l’homme d’affaires au site officiel de la F1. « La raison derrière mon intérêt et celui du consortium est que c’est une équipe vraiment spéciale. Quand on finit quatrièmes en 2016 et 2017 dans cet environnement compétitif, et je pense qu’ils auraient aussi fini quatrièmes l’an dernier sans le changement de propriétaire, cela en dit beaucoup sur les gens qui travaillent ici. »

« Ils ont dépensé moins tout en étant plus performants. J’ai vu ça comme une opportunité financière, et j’ai discuté avec la F1 pour comprendre sa vision pour 2021, avec un genre de budget plafonné et une répartition des revenus revue en faveur des plus petites équipes. »

« Il y a un vrai sens économique pour une telle entreprise, parce que son modèle correspond à l’avenir. Je suis dans ce championnat depuis 30 ans. Il n’y a que 10 équipes et si on pense à la valeur de cette franchise, comme en NFL, en rugby ou en football, la valeur d’un tel actif, bien géré, dont on s’occupe bien, prend de la valeur dans le temps. Je pense que la même chose va se passer ici. »

Une ambition nourrie par des changements légers

Lawrence Stroll veut suivre de près l'évolution de l'équipe tout en laissant aux dirigeants, comme Otmar Szafnauer, gérer l'équipe au quotidien.

« Je serai très impliqué, » promet Stroll. « Le plan est avant tout de se dire "Rien n’est cassé donc nous n’avons rien à réparer". Il y a déjà de bons leaders et un bon management au sein de l’équipe. Ils font ça depuis longtemps et ils le font bien. Il faut les soutenir. Ensuite, il faut mettre en place une stabilité financière. »

Force India a prévu de recruter une centaine de personnes et de construire une nouvelle usine, mais l'équipe veut rester prudente dans la mise en place des projets, pour conserver son efficacité. Stroll veut ensuite voir son équipe se rapprocher des premières places.

« A court terme, nous voulons rester au niveau actuel, » annonce-t-il. « A moyen terme, nous espérons nous battre pour la troisième place, et pas la quatrième. A long terme, avec tous les changements, nous espérons être l’une des meilleures équipes du paddock. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 09 janvier 2019 à 17:30 CarCircus dit : On verra si papa Stroll dit la même chose quand on comparera la performance de son fils, à l'autre pilote de l'écurie, mais si marche, alors tant mieux pour tout le monde.