Publié le 11/01/2019 à 09:02

F1 - Todt veut moins de « simulations cachées »

F1 - Jean Todt veut moins de « simulations cachées »

Jean Todt estime que les équipes ont trop d'outils de simulation, et que le spectacle en fait les frais.

Le règlement 2019 a été conçu pour permettre aux monoplaces de se suivre plus facilement, ce qui devrait favoriser les dépassements. Jean Todt pense que le degré de sophistication atteint par les équipes nuit également au spectacle.

Le Président de la FIA estime que les équipes disposent d'outils si puissants pour préparer les courses et faire des simulations que cela peut au final réduire l'incertitude, et donc jouer contre le spectacle.

« Les choses évoluent, parfois dans le bon sens, parfois moins, » a déclaré le Français à Sky Sports F1. « J’ai l’impression que les voitures sont trop fiables. J’ai l’impression qu’il se passe trop de choses qu’on ne voit pas. »

« Les simulations, (avec) les pilotes qui font des simulations de course à l’usine pendant un week-end de course ou à un autre moment, ne sont pas du tout limitées. »

Faut-il limiter les simulations ?

Les propos de Jean Todt font écho à ceux de Ross Brawn, qu'il a côtoyé chez Ferrari. L'Anglais, aujourd'hui responsable de la compétition de la F1, pense qu'il pourrait être bénéfique réduire le nombre de données à la disposition des équipes. Il visait plus les essais du vendredi que les simulations mais la finalité est la même. Todt estime que priver les équipes d'outils d'analyse serait meilleur pour le public.

« En un sens, des éléments du passé me manquent, » indique Todt. « Les essais privés me manquent. Tout le monde se plaignait (en disant) que ces essais étaient trop privés, (mais) au moins on voyait ce qu’il se passait. »

« Il y en avait peut-être trop mais maintenant, je pense qu’il a trop de simulations cachées dans les usines. La modernité a parfois du bon, mais il faudrait aussi que ce soit un peu mieux contrôlé. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez