FE - Vergne certain que DS a résolu ses soucis

FE - Jean-Eric Vergne certain que DS Techeetah a résolu ses soucis

Jean-Eric Vergne est certain que DS Techeetah a résolu le problème qui l'a privé de la victoire à Ad Diriyah. Il veut gagner à Marrakech.

Jean-Eric Vergne a dû se contenter de la deuxième place place à Ad Diriyah, en raison d'une pénalité pour une infraction à la régénération d'énergie. Il pense que le problème de se reproduira pas dans l'E-Prix de Marrakech ce samedi.

« Les erreurs qu'on a eues à Riyadh sont évidement corrigées, » a assuré le Français ce vendredi à Marrakech. « Je pense qu'on fait faire l'erreur une fois, mais pas deux fois. J'espère ne pas avoir de pénalité dans cette course ici à Marrakech. »

Vergne était en tête quand il a reçu sa pénalité à Ad Diriyah. Il reste satisfait des performances et il est confiant pour la course de ce samedi : « Je pense que c'était un bon début pour DS Techeetah, » estime-t-il. « On a perdu la victoire à cause d'une petite erreur, on a eu une pénalité. Ces erreurs ne devraient pas arriver. On s'en veut énormément et on à coeur d'arriver ici à Marrakech et de tout bien faire pour rattraper notre erreur et décrocher une victoire. »

Techeetah était en retrait sur cette piste l'an dernier : « C'est un circuit qui n'a pas vraiment réussi à notre équipe par le passé. On se sent quand même bien, on a bien préparé la course, et on espère avoir de meilleurs résultats que les années passées ici. »

- Le programme de l'E-Prix de Marrakech

Vergne prédit une saison très disputée

Jean-Eric Vergne a été titré avec Techeetah l'an dernier, sans le soutien d'un grand constructeur. DS apporte un soutien important mais le Français s'attend à une lutte encore plus disputée pour le titre.

« Cela va être une année encore plus difficile (...) pour gagner le championnat, » explique  Vergne. « Les équipes ont toutes relevé leur niveau. Tous les pilotes (...) ont aussi un meilleur niveau que l'an dernier. La grille est extrêmement serrée et le niveau très relevé. »

Ad Diriyah n'a pas permis de voir la hiérarchie : « Je suis pressé de rouler à Marrakech pour avoir une idée précise d'où tout le monde se situe. Riyadh était tellement un circuit particulier et difficile que je pense que pas mal d'équipes n'ont probablement pas eu le temps de régler leur voiture correctement. On a eu beaucoup de pluie le matin donc personne n'a pu rouler sur le sec. »

Les pilotes doivent désormais gérer le mode attaque, un surplus de puissance de quelques minutes obtenu en passant dans une zone précise du circuit. Le positionnement de la zone a été critiqué à Ad Diriyah, puisque les pilotes perdaient du temps et parfois des places. Vergne reste convaincu que le concept est positif.

« Je pense que les modifications apportées sont bonnes, » estime Vergne. « Le format de course devait changer étant donné (...) qu'on n'a plus de changement de voiture. C'était important de rajouter quelque chose avec cet attack mode, qui remplace le fait qu'on ne passe plus aux stands. Ce sont de bonnes modifications. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez