Publié le 14/01/2019 à 10:34

F1 - Comment Russell a convaincu Wolff

F1 - Comment George Russell a convaincu Toto Wolff

Toto Wolff a été impressionné par la maturité de George Russell quand il l'a rencontré, bien avant ses débuts en Formule 1.

Il y a un an, Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport, suggérait à Williams de recruter George Russell. L'équipe a finalement choisi de le faire pour la saison 2019, après ses titres en GP3 puis F2 en seulement deux ans, ce que Charles Leclerc était le seul à avoir réussi jusque là. Pour convaincre Williams, Russell a fait une présentation avec un PowerPoint à l'usine de l'équipe anglaise. Il avait usé d'une technique similaire pour convaincre Wolff de l'enrôler chez Mercedes il y a quelques années.

« J'ai rencontré George quand il avait 15 ou 16 ans, il voulait me voir, » a déclaré Toto Wolff au site officiel de la F1. « J'aime toujours rencontrer ces jeunes pleins de rêves. Il est arrivé avec un costume noir et une cravate, avec un ordinateur, et il a dit "Je viens de remporter le titre en F4 britannique, et j'envisage de passer en F3. Je sens que je devrais rester avec une équipe britannique parce que je suis très jeune et que je comprends Carlin, et cela me fermerait-il les portes de Mercedes si je n'avais pas un moteur Mercedes dans ma première saison de F3 ?" »

« C'était très réfléchi pour quelqu'un de 15 ou 16 ans, c'était vraiment incroyable. Il a l'intelligence, l'empathie, les aptitudes sociales et le pilotage. »

Wolff prédit un grand avenir à Russell

ART a aligné George Russell en GP3 et en F2. L'équipe française a fait rouler Lewis Hamilton, Sebastian Vettel, Jules Bianchi ou encore Charles Leclerc avant leurs débuts en F1, et elle estime que George Russell est du même niveau.

« Je ne peux que redire ce que Sébastien Philippe (patron d'ART) m'a dit, » indique Wolff. « Il m'a dit "C'est l'un des meilleurs que nous avons eu dans l'équipe". »

« Je pense que nous avons peut-être un jeune britannique qui peut devenir une star. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez