F1 - Renault « investit dans le futur »

F1 - Renault investit pour l'avenir

Renault fait des investissements pour jouer le titre à l'avenir, plus que pour briller immédiatement.

Renault veut se rapprocher des trois top teams cette année. Cyril Abiteboul, le patron de Renault Sport Racing, a fixé pour ambition de réduire l'écart de moitié avec les meilleurs temps, sans afficher d'objectif précis au championnat. Renault doit continuer à progresser pour jouer le titre à long terme, plus que pour briller épisodiquement cette année.

« Nous ne travaillons pas sur le court terme, nous n’embauchons pas que des gens d’expérience mais surtout des jeunes qui sortent de l’université, des apprentis, » déclaré Marcin Budkowski, devenu directeur général de Renault en 2018, à Auto Hebdo. « On investit dans le futur. Nous ne sommes pas dans le résultat immédiat, nous sommes encore en train de reconstruire l’équipe. »

« Nous aurions pu faire mieux l’an passé si le court terme avait été notre objectif, mais c’est construire une équipe en mesure d’être championne du monde qui nous intéresse. Après trois ans de construction, ce sont trois ans d’attaque qui commencent ! »

Renault n'a pas fait les progrès espérés en 2017

Les progrès de Renault sont constants depuis son retour comme constructeur en 2016, mais le constructeur espérait combler un peu plus l'écart avec les leaders l'an dernier.

« Notre progression a été intrinsèquement moins bonne qu’en 2017 et nous en sommes conscients, » reconnaît Budkowski. « Ça nous pousse à changer des choses dans la manière dont nous opérons. Il y a un peu de déception à ne pas avoir été capables de nous approcher plus du Top 3, mais il ne faut pas oublier non plus que nous parlons de "retard à rattraper." »

« Ce qui veut dire développer plus vite et mettre plus de performance dans la voiture que Mercedes, que Ferrari ou que Red Bull

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez